Les caves à fromage menacent de s'effondrer

Les caves à fromage menacent de s'effondrer

Soutenez maintenant la coopérative fromagère de Vorderfultigen/BE

Chaque année, Urs Leuenberger produit 77 tonnes de gruyère dans la fromagerie de montagne de Vorderfultigen, dans la région de Gantrisch. Il paie un prix décent pour le lait que lui livrent huit familles d'agriculteurs de la région. Aujourd'hui, un malheur menace de frapper la petite entreprise car les plafonds de ses trois caves à fromage risquent de s'effondrer. Ils doivent être rénovés de toute urgence et la coopérative fromagère a besoin de soutien pour pouvoir supporter ces coûts.

6h15, par un froid matin d'hiver. Une petite lumière rouge émerge de l'obscurité. Lorsque l’on s'en rapproche, il s'avère que c'est la charrette à bras de Heinz Burren. Tous les matins, cet agriculteur de montagne de Vorderfultigen se rend à pied à la fromagerie pour y apporter ses quatre boilles de lait. «De si courtes distances sont idéales. On ne pourrait pas être plus écologique», déclare-t-il. Les sept autres agriculteurs qui livrent leur lait à la fromagerie ce matin sont également heureux de n’avoir que de courts trajets à parcourir. De plus, ils obtiennent un prix décent pour leur lait grâce à la fromagerie de Gruyère. Dans cette petite entreprise, le fromager Urs Leuenberger produit chaque année 77 tonnes de Gruyère et une bonne dizaine de tonnes de spécialités fromagères.

Projet du mois
Soutenez la coopérative fromagère de Vorderfultigen
Dieses Projekt benötigt 12'000 Franken. 12'000 haben wir schon. Helft uns, die restlichen 0 zu finanzieren.
100% gespendet
Es fehlen CHF
0

Les équipements pour la confection du fromage sont modernes. Urs Leuenberger et son employé peuvent donc se contenter de l'espace disponible relativement limité. Mais le bâtiment lui-même a presque 100 ans et ses trois caves à fromage posent désormais un problème. Elles menacent de s'effondrer car les poutres en fer qui soutiennent les plafonds sont rouillées. Les anciens plafonds doivent être partiellement démolis et renforcés avec du béton. La réhabilitation engendrera beaucoup de travail et de complications car la production fromagère doit se poursuivre de manière aussi continue que possible pendant les travaux. Et ce n’est pas tout, la rénovation coûte beaucoup trop cher pour la petite coopérative. Pour que les travaux de rénovation urgents puissent encore être effectués, l'Aide suisse à la montagne a promis un soutien à hauteur de 12 000 francs. Veuillez nous aider à collecter ce montant.

Texte: Max Hugelshofer
Photos: Markus Rohner
Vidéo: Max Hugelshofer

Paru en mars 2020