Santé

L’Aide suisse à la montagne soutient les prestations de la médecine alternative ainsi que les offres du marché secondaire comme les ateliers protégés.

Qu’il s’agisse d’hippothérapie à l’air libre, de Qi Gong dans une ancienne porcherie ou d’un cabinet de médecine traditionnelle chinoise au beau milieu d’une ferme, la demande et l’offre de prestations dans le domaine de la médecine alternative se diversifient de plus en plus, aussi dans les régions de montagne. Par ailleurs, l’atmosphère plus calme des montagnes se prête parfaitement aux ateliers protégés. Par conséquent, nous soutenons les projets qui améliorent une région de montagne en proposant des prestations de santé ou une offre dans le domaine du social.

Ces projets :

  • permettent à au moins une personne de gagner sa vie dans une zone de montagne.
  • ont pour objectif que les patientes et patients qui résident hors des régions de montagne s’y rendent pour profiter de cette offre.
  • sont bien ancrés au niveau régional.

Les projets n’ayant aucune chance d’être soutenus

Les projets qui ne peuvent pas être soutenus par l’Aide suisse à la montagne

  • emploient au moins plus de 50 employés à temps plein.
  • sont réalisés par le secteur public, p. ex. les communes.
  • fournissent des soins médicaux de base conformément aux obligations légales prévues par l’État.
  • exécutent des tâches du secteur public (p. ex. les foyers ou les homes).
  • financent les activités de marketing (p. ex. la publicité ou les sites Internet).
  • visent à couvrir les frais d’exploitation courants.
  • ont déjà été réalisés.
Avez-vous des questions ?
 Patrick Zollinger
Patrick Zollinger

Savez-vous quelles sont les conditions essentielles pour recevoir notre soutien ? Elles s’appliquent à tous les projets.

Comment puis-je soumettre une demande ?

local:faq_tit

1

Soumettre une demande

Votre projet réunit-il toutes les conditions nécessaires et remplit-il les critères fondamentaux ? N’hésitez plus à remplir votre demande et à la soumettre en ligne. Le lien se trouve ci-dessous.

2

Examen sur place

Si votre demande passe la première évaluation, un membre de notre équipe d’expertes et experts bénévoles vous rendra visite sur place et examinera votre projet.

3

Décision

Le comité du projet discutera des recommandations formulées par l’experte ou l’expert et décidera si le projet sera soutenu. Si la décision est en votre faveur, vous recevrez le soutien financier dans les meilleurs délais.

Préparer une demande

Veuillez préparer les informations suivantes :

  • Description du projet/business plan (en guise d’inspiration : Questionnaire pour le business plan)
  • Coûts du projet
  • Financement du projet
  • Comptes annuels
  • Soumettre une demande

    Inscrivez-vous sur notre plateforme et soumettez votre demande ainsi que tous les documents nécessaires directement en ligne. Nous pourrons ainsi déterminer si nous pouvons soutenir votre projet.

    Questions fréquentes

    Pourquoi l'Aide suisse à la montagne exige-t-elle un business plan?

    Les business plans ont pour but de présenter le concept d'un projet, notamment pour assurer son financement. De tels plans sont pour l'Aide suisse à la montagne une base essentielle pour l'examen de votre projet. En établissant un business plan, vous prouvez que vous avez la compétence requise pour mener à bien l'activité commerciale que vous souhaitez développer. Le business plan permet de clarifier l'ensemble des aspects majeurs du projet et d'évaluer les perspectives pour les trois à cinq années à venir.

    L’Aide suisse à la montagne n’impose aucune forme particulière pour le business plan. Dans le questionnaire Businessplan nous avons compilé les questions essentielles à nos yeux et qui peuvent vous servir de modèle.

    Si vous avez besoin d'un soutien professionnel pour l'élaboration d'un business plan, nous pouvons vous mettre en contact avec un spécialiste de notre organisation partenaire Adlatus.

    Y a-t-il une limite de revenu et de fortune pour un requérant?

    Il n'y a pas de limites fixes, et par conséquent pas de critères généraux pour cette question. Cependant, la situation financière et commerciale de l'entreprise sera prise en considération lors de l'examen de la demande. L’Aide suisse à la montagne ne soutient que les projets pour lesquels un soutien financier est nécessaire.

    A combien devraient se monter les fonds propres d'un requérant?

    L'engagement financier des porteurs de projet est obligatoire. Le montant des fonds propres dépend du projet concerné, de la situation opérationnelle de l’exploitation et de la situation financière des porteurs de projet.

    Combien de temps faut-il à l’Aide suisse à la montagne pour rendre sa décision ?

    Si la planification du projet est à un stade bien avancé et que l’Aide suisse à la montagne dispose de tous les documents et informations nécessaires, les expertes et experts bénévoles se rendront sur place dans un délai de six à huit semaines. Ils évalueront le projet et soumettront une demande au comité d’experts. Ces derniers décideront si le projet est soutenu ou non. Ce comité se réunit une fois par mois.

    A combien se monte un soutien de l'Aide suisse à la montagne?

    Il n'y pas de règle générale car l'Aide suisse à la montagne apporte son soutien en fonction des besoins. En cas de déficit après l’apport de prestations personnelles (fonds propres, main-d'œuvre, matériaux) et épuisement de toutes les sources de financement possibles (aides publiques à l'investissement, prêts bancaires et autres prêts), l’Aide suisse à la montagne examinera la prise en charge des coûts résiduels.

    Est-ce que l'Aide suisse à la montagne fournit aussi des aides sous forme de prêts?

    L'Aide suisse à la montagne n'octroie pas de prêts mais apporte son soutien sous forme de contributions à fonds perdu. Les exploitations agricoles peuvent s'adresser à l'Association de cautionnement pour les agriculteurs à Brugg pour obtenir des prêts avec intérêts. Les entreprises commerciales peuvent quant à elles prendre contact avec les coopératives de cautionnement de la branche concernée.