Une isolation pour la vieille maison

Soutenez la famille Forrer d'Amden.

Karin et Köbi Forrer ont une exploitation laitière sur les hauteurs d’Amden et vivent dans une vieille ferme avec leurs deux petites filles. Si la maison est jolie, elle est aussi froide et exposée aux courants d’air. La nouvelle isolation devrait la rendre aussi agréable à l’intérieur qu’à l’extérieur.

De leur fenêtre, les Forrer ont une vue sur d’innombrables sommets de montagne. Le panorama qui s’offre à eux depuis leur ferme, située sur les hauteurs d’Amden, est impressionnant. Pourtant, s’ils restaient trop longtemps assis à la fenêtre à le contempler, ils auraient vite froid aux pieds car la vieille bâtisse est mal isolée. Quand il fait froid, Karin allume le fourneau de la cuisine trois ou quatre fois par jour, et même le grand poêle du salon allumé le matin ne dégage de la chaleur que jusqu’à midi. Chauffer le sol de la cuisine ou du salon est impossible, avoue-t-elle. Une situation inconfortable avec des enfants en bas âge.

Monatsprojekt
Soutenez la famille Wüthrich
Il faut 38'000 francs pour réaliser ce projet. Nous avons déjà collecté 37'010 francs. Aidez-nous à trouver les 990 francs manquants.
97% collecté
Il manque encore CHF
990
Donner Maintenant

Lena, deux ans, et sa grande sœur Mara, tout juste quatre ans, aiment participer à la traite et au nettoyage de l’étable, aller chercher les œufs des poules, jouer dans la neige bien emmitouflées ou aider Karin à cuisiner. Mais elles ne peuvent jamais jouer par terre dans le salon ou dans leurs chambres.

«Nous savions dans quoi nous nous engagions en quittant Toggenburg pour reprendre la ferme il y a trois ans», admet Karin. D’autant plus qu’il s’agit de la ferme de ses parents, dans laquelle la jeune femme a grandi. Pour la famille, il était clair qu’il fallait agir. Mais il était aussi hors de question de détruire la maison, dont les générations qui se succèdent aiment à répéter qu’elle a «plus de 200 ans», souligne Karin. «La structure est encore belle, il y a suffisamment de place, que demander de plus?» s’interroge Köbi Forrer. Par ailleurs, construire une nouvelle maison est impossible pour le jeune couple, pour des raisons financières. La rénovation de l’espace leur permet de réaliser des économies car ils peuvent faire beaucoup de choses eux-mêmes, ou aider aux travaux. Mais cela reste insuffisant. C’est pourquoi l’Aide suisse à la montagne leur a assuré son soutien à hauteur de 38 000 francs. Toutefois, il nous manque encore 15 000 francs. Aidez-nous à rassembler cette somme.

 Ambiance matinale au-dessus d'Amden