Bien plus que de l’air chaud

Bien plus que de l’air chaud

Il y a 10 ans, un réseau de chaleur a été construit à Oey-Diemtigen. Voici le résultat.

Lorsque l’Aide Suisse aux Montagnards soutient un projet, elle aide certes la population de montagne qui se trouve dans une impasse, mais ce qu’elle vise surtout, c’est un développement à long terme. Nous vous livrons, dans cette rubrique, une rétrospective des projets qui ont été présentés dans ce journal il y a une dizaine d’années.

Les intempéries d’août 2005 ont laissé des traces à Oey-Diemtigen. Le Chirel, un torrent de montagne habituellement paisible, s’était alors transformé en flots dévastateurs. Pierres et éboulis détruisirent les rues et les maisons. Dans quelque 50 d’entre elles, les chauffages ont été totalement détruits. Les habitants concernés firent de nécessité vertu. Au lieu de remplacer leurs vieilles chaudières à mazout par de nouveaux modèles, ils décidèrent de s’associer et de construire une installation de chauffage à distance alimentée avec du bois déchiqueté.

«C’était le bon moment pour passer au chauffage à distance», se remémore Andres Kunz, membre du comité de l’association de chauffage. «Le forestier de la corporation forestière du Diemtigtal nous avait déjà conseillé d’opter pour une installation collective, mais à l’époque peu de villageois étaient prêts à faire un tel investissement.» Après les intempéries, Oey-Diemtigen décida cependant de tenter l’expérience avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards. Une démarche couronnée de succès. L’installation de chauffage à distance est opérationnelle depuis près de dix ans et elle fournit de l’énergie et de l’eau chaude à 40 bâtiments, dont l’école et la maison paroissiale. Hormis l’avantage d’avoir des habitations bien chaudes, elle présente encore d’autres atouts. Selon Kunz: «L’installation de chauf­fage à distance a donné un véritable élan économique à la ré­gion et a créé des emplois.» Les collaborateurs s’assurent des compléments de revenus, et le district forestier de même que les propriétaires de forêts peuvent compter sur une clientèle fidèle. Il a par ailleurs fallu trouver quelqu’un qui transforme les énormes quantités de bois en bois déchiqueté.

Pour mener cette tâche à bien, plusieurs agriculteurs se sont associés et ont fondé une entreprise. Ils se constituent ainsi, en hachant le bois, une deuxième source de revenu. Ce sont environ 2500 m3 de bois déchiqueté par an que la firme livre à l’installation de chauffage à distance. Ce bois alimente deux fourneaux. Le plus grand fournit de la chaleur depuis l’automne au prin­temps, le petit, de l’eau chaude en été. Et en plein hiver les deux sont en activité. «Jusqu’à maintenant nous n’avons pas encore atteint notre capacité maximale», dit Andres Kunz. Il y a donc encore de quoi annexer d’autres ménages à l’avenir.»

Paru en mars 2016

Le projet en bref

  • Coopérative Holzenergieverbund Oey
  • Construction d'un réseau de chaleur
  • Oey-Diemtigen/BE