Bientôt le bétail paîtra à nouveau sur les pâturages

Dans le cadre d’un projet interrégional, les pâturages seront restaurés des années après le passage de l’ouragan Lothar dans la commune jurassienne du Peuchapatte.

L’ouragan Lothar a laissé de nombreuses traces de son passage sur la commune jurassienne du Peuchapatte. Durant des années les pâturages ont été envahis par les ronces et les arbustes. Les pâturages seront remis en l'état et la commune jurassienne joue un rôle de pionnier dans ses travaux.

En 1999, l’ouragan du siècle Lothar a dévasté des régions entières. Le patrimoine de la petite commune jurassienne du Peuchapatte dans les Franches Montagnes a également payé un lourd tribut. Les pâturages boisés où paissaient les vaches et les chevaux ont été gravement endommagés. Durant des années le bétail ne pouvait plus y accéder. Faute de moyens financiers suffisants la commune était contrainte d’assister, impuissante, à la prolifération des ronces et des arbustes.

Pas de remise en état, faute de moyens

Afin d’éviter un envahissement total des pâturages, les autorités cantonales jurassiennes demandent à la commune d’assainir son patrimoine. De cette remise en état dépend également l’octroi de subventions fédérales dont Le Peuchapatte a cruellement besoin. Toutefois, les moyens financiers de cette commune de 40 habitants sont insuffisants pour mener à bien ce projet. Grâce au soutien apporté par l’ASM, un projet exemplaire de remise en état peut être lancé. Le maire de la commune, Jean-Philippe Cattin exprime sa reconnaissance: « Désormais nous pouvons assainir notre patrimoine, conformément aux exigences des autorités cantonales ». Par la même occasion le petit village est assuré de retrouver les subventions étatiques pour l’exploitation et l’usage de ses pâturages.

Intégrer production et protection de la nature

Le projet s’intègre dans le cadre d’un programme interrégional auquel participent tous les cantons de l’Arc jurassien (JU, NE, BE et VD) ainsi que des départements français voisins. Le but de ce programme, est de développer une gestion durable des pâturages et des forêts tout en intégrant les aspects liés à la protection de la nature. C’est une contribution importante à la préservation des singuliers paysages jurassiens. En effet, l’équilibre est menacé ; dans certaines régions la forêt s’agrandit, tandis que dans d’autres se sont les pâturages qui s’accroissent. Le Peuchapatte joue un rôle de pionnier au sein du programme interrégional. En effet, c’est ici que sont développées de nouvelles techniques du traitement des sols. De nouvelles méthodes pour couper les arbres, arracher les racines et ensemencer sont testées sous la direction d’experts chevronnés. Si elles s’avèrent efficaces, ces nouvelles méthodes pourront également être mises en pratique dans d’autres régions. Adrien Cattin, garde forestier, souligne: « C’est le premier projet auquel participent à la fois les autorités de l’office des forêts, des services de la protection des eaux et de l’économie rurale. » Depuis 2007, dix hectares de pâturages peuvent à nouveau être exploités. Bientôt le bétail retrouvera les champs de la commune du Peuchapatte. En fin de compte, les propriétaires de bétail, la commune, mais également la nature dans son ensemble profiteront de la remise en état du patrimoine.

Paru en novembre 2006

Le projet en bref

  • Le Peuchapatte/JU