Bienvenue au village

Bienvenue au village

Le seul hôtel du petit village de Tschlin était menacé de fermeture. L’agriculteur Georg Janett le racheta et le rénova. Ainsi, le seul point de ralliement du village a été sauvegardé.

«J’aime recevoir, mais je n’aurais jamais pensé que je serais un jour hôtelier», déclare Georg Janett. Un changement de situation dicté par les circonstances. Il y a un peu plus d’une année, l’hôtel Macun dont le restaurant – l’unique à Tschlin – qui constitue un lieu de rencontre important pour la population locale, était menacé de fermeture. Les villageois, et en particulier Georg Janett, qui était né à Tschlin, ne pouvaient s’y résoudre. Avec Barbara, son épouse, ils décidèrent donc de racheter l’hôtel. Et depuis lors ils ne ménagent aucun effort pour attirer les touristes.

Le petit village est situé à l’extrémité de la Basse-Engadine, à quelques kilomètres seulement de l’Autriche et de l’Italie. Les touristes qui s’aventurent jusque-là ne sont pas nombreux, mais ceux que la longue route ne décourage pas peuvent s’attendre à y trouver un authentique village engadinois dans un paysage magnifique … et bien sûr l’hôtel Macun, où tout respire l’authenticité et le raffinement. On y sert au restaurant des spécialités comme le «Vaischlas da mailinterra» ou le «Bizoccals da ravitscha», préparés par Barbara avec des ingrédients frais portant le label «Bun Tschlin». Georg s’occupe des clients, leur raconte l’histoire du village et leur donne des conseils pour les randonnées ou les tours à ski. Il aime ces contacts. C’est d’ailleurs ce qui l’a incité à remettre, à 56 ans, son exploitation agricole à d’autres paysans du village pour se lancer dans l’hôtellerie.

Les nouveaux propriétaires ont cependant été contraints d’investir pour assurer l’avenir de l’hôtel. Trois des six chambres ne possédaient pas de salle de bain et n’étaient de ce fait que rarement louées. Or, après l’achat de l’hôtel, ils n’avaient plus les ressources suffisantes pour réaliser ces travaux indispensables. Ce n’est que grâce au soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards que l’hôtel Macun a pu être rénové. Aujourd’hui, les touristes reviennent plus nombreux à Tschlin, et l’hôtel Macun a un bon taux d’occupation. Le village revit et l’économie a repris. Pour Georg et Barbara, cela implique davantage de travail, mais aussi de belles rencontres avec leurs hôtes.

Bilder: David Bühler, màd

Paru en juin 2013

Le projet en bref

  • Hôtel
  • Rénovation des chambres
  • Tschlin/GR