Davantage de place pour la plus petite corporation du safran en Suisse

Il y a dix ans, l’Aide suisse à la montagne a soutenu cette corporation du safran dans le village de montagne valaisan de Mund pour transformer un ancien grenier à blé en un local corporatif. Aujourd’hui, le local est toujours très prisé pour y accueillir les visiteurs ainsi que pour les diverses manifestations de la corporation.

Il y a dix ans, l’Aide suisse à la montagne a soutenu cette corporation du safran dans le village de montagne valaisan de Mund pour transformer un ancien grenier à blé en un local corporatif. Aujourd’hui, le local est toujours très prisé pour y accueillir les visiteurs ainsi que pour les diverses manifestations de la corporation.

Le projet en bref

  • Corporation du safran
  • Local corpratif
  • Mund/VS

Une aubaine pour le village

Ce grenier, la corporation l’a acheté et rénové il y a dix ans avec le soutien de l’Aide suisse à la montagne. Maintenant, les membres de la corporation ne disposent pas seulement d’une salle pour leurs séances et leur formation complémentaire. C’est là aussi que se terminent par un apéritif les visites du village. Aujourd’hui, c’est la Guggenmusik de Naters qui vient visiter ce village du safran. Le groupe a fait un tour à travers les champs de safran au-dessous du village où fleurissent en automne les fleurs qui ressemblent aux crocus. Au musée du safran, les visiteurs ont ensuite pu se faire une idée de l’énorme travail manuel que la culture de cette épice très prisée implique, de son importance jadis en tant que marchandise et de son prix plus élevé que l'or. Dans l’ancien grenier à blé, German Jossen, le directeur de la corporation, tente d’intéresser le groupe en évoquant l’histoire de la corporation avant que les visiteurs passent à la dégustation du fromage et du vin blanc.

«Ce local vaut de l’or pour nous», dit German. «Il nous simplifie grandement la tâche lorsque nous relatons l’histoire du safran de Mund. Et tout le monde en profite: le patron du restaurant Safran qui sert des boissons et des denrées pour les apéros, le magasin du village qui vend divers produits au safran, et bien sûr aussi les producteurs de safran qui n’ont pas de problèmes à écouler leur «or rouge».

Texte et images: Max Hugelshofer

Paru en mai 2021