Davantage de place pour les touristes

Davantage de place pour les touristes

Perchée dans le Val Calanca, la cabane Buffalora a fait peau neuve et compte désormais sa propre petite centrale hydroélectrique.

Travail, travail, travail. Tel est le lot ­journalier des 13 résidents temporaires de la cabane Buffalora qui s’investissent bénévolement. Une bonne action qui, dans ce paysage grandiose du Val Calanca, contribue à la bonne ambiance.

Une barre de fer frappe la roche en résonnant. A chaque fois de petits morceaux se fendent, mais jusqu’à ce que la roche soit effritée et que la fosse soit assez profonde pour y enterrer une conduite d’eau, cela prendra encore des heures. Martin Schaltegger ne se laisse cependant pas décourager. Bien qu’à 2100 mètres d’altitude il ne fasse pas aussi chaud que dans la vallée, la sueur lui coule sur le nez alors qu’il plante infatigablement sa barre de fer dans la roche. Martin est en vacances. «Ce sera cette fois-ci des vacances plutôt actives», dit-il en plaisantant. Avec douze autres membres de l’Associazione Sentieri Alpine Calanca, il participe à un camp de travail près de la cabane Buffalora, que l’association projette d’agrandir et de rénover. La mission principale de l’association réside dans la remise en état du sentier alpin Calanca de 50 km de long, qui mène du San Bernardino à Santa Maria.

Un sentier de plus en plus prisé. Par le passé, en haute saison, la cabane devait souvent refuser des touristes. En 2014, elle proposera aux visiteurs 30 lits au lieu de 20. Le restaurant devra aussi être agrandi afin qu’il y ait au moins une place assise par lit. «Quand la cabane était pleine, nous manquions de place, et en cas de mauvais temps, c’était inconfortable», explique Urs Kaspar, le responsable de la cabane. Et ce préretraité sait de quoi il parle. Sa femme et lui ont, ces dernières années, déjà gardé la cabane bénévolement de nombreuses semaines durant. Cette année, ce sera même des mois que Kaspar passera dans le Val Calanca, car il a repris la direction du projet de rénovation. Même si la cabane ne sera pas beaucoup plus grande, il y a énormément à faire. En partie pour la mise aux normes relative aux nouvelles prescriptions cantonales en matière d’hygiène, qui contraignent l’association à construire une station d’épuration biologique, laquelle nécessite du courant en permanence pour l’aération. Une conduite forcée supplémentaire et une nouvelle turbine pour la petite centrale hydroélectrique de la cabane sont donc indispensables.

Des travaux qui prennent du temps et sont onéreux. Les nombreuses heures effectuées bénévolement par les membres de l’association ont contribué à faire baisser les coûts. Certains travaux ont cependant dû être confiés à des artisans de la région. Une bonne partie des coûts a été financée par les recettes des nuitées de la cabane ainsi que par des sponsors, et un membre de l’association a concédé un prêt sans intérêts. Malgré cela, il manquait de l’argent. L’Aide Suisse aux Montagnards a donc pris à sa charge le montant manquant afin d’assurer la pérennité de la cabane Buffalora, essentielle pour le tourisme doux dans cette région reculée de Val Calanca. Kaspar: «Nous sommes très heureux de cette aide».

Texte et photos: Max Hugelshofer

Paru en août 2013

Le projet en bref

  • Association des sentiers alpins Calanca
  • Agrandissement de la cabane
  • Rossa/GR