Découvrir l'agriculture de montagne

Une exploitation qui est à la fois un zoo, une auberge et une école, Alain Zappellaz permet aux gens de découvrir l’agriculture de plus près.

Alain Zappellaz a pour objectif de communiquer son enthousiasme pour la nature et les animaux. Lors de la visite, tous les sens sont mis à contribution.

Comment partager sa passion pour l’agriculture ? En mettant sur pied une ferme agro-touristique s’est dit Alain Zappellaz. Les visiteurs peuvent non seulement découvrir l’exploitation agricole mais également acheter des spécialités ou passer la nuit. Ce projet original enrichit l’offre touristique de la région. Depuis son enfance, Alain Zappellaz rêvait de devenir agriculteur. De cette passion est née l’idée d’une ferme qui serait ouverte au public. Le jeune homme plein d’initiatives pense «qu’il est important que les gens se rapprochent à nouveau de l’agriculture.» L’ingénieur agronome possède les connaissances indispensables à la maîtrise de ce vaste projet auquel participe également sa femme Emilie.

Découvrir, apprendre et apprécier

Située à proximité de Sierre, la ferme agro-touristique a ouvert ses portes en été 2007. Elle combine l’’agriculture, le tourisme et la transmission des connaissances. «Nous sommes surpris du nombre élevé de visiteurs» se réjouit le jeune agriculteur. «Les groupes de visiteurs sont diversifiés: par exemple des familles, des classes d’’école et des randonneurs. La plupart des gens sont de la région mais certains viennent aussi d’’autres cantons.» De très nombreux animaux peuvent être découverts : des vaches et leurs petits, des chèvres, des moutons, des ânes, des cochons, des volailles, des lapins, un chien et un chat. Les chèvres de la race «Paon» appartiennent à une ancienne race grisonne menacée d’extinction. Les étables sont conçues de manière telle que les gens puissent observer les animaux de près, comme dans un zoo. La palette des possibilités offertes est riche : outre les visites individuelles de l’exploitation, des tours guidés sont proposés aux groupes, ainsi que des promenades avec des ânes. On peut même participer aux travaux de la ferme une expérience unique pour les nombreux non agriculteurs. La gastronomie n’a pas été oubliée: dans la buvette de la ferme, les visiteurs pourront déguster ou acheter les produits de l’’exploitation et de la région. «Nous proposons également un service pour des fêtes à la ferme» raconte le jeune agriculteur. «Ensuite, ceux qui n’ont pas envie de prendre le volant peuvent dormir sur la paille.»

L’’attractivité de la commune est en hausse

Alain Zappellaz déborde d’énergie. Le jeune Valaisan enseigne également à l’’Ecole d’’agriculture de Châteauneuf. Il a investi beaucoup d’’argent et d’’énergie dans son exploitation. Cependant, sans le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards, il n’’aurait pas pu emprunter de l’argent pour son projet car il devait également rembourser une bourse d’études.

Avec son exploitation, Alain Zappellaz contribue de manière significative à la préservation de terres cultivables de grande valeur qu’il utilise pour faire paître ses différents animaux. Partie intégrante d’un concept de développement régional, le projet de ferme agro-touristique contribue à l’attractivité de la commune. L’exploitation permet également de se familiariser avec l’agriculture de montagne. De plus, elle constitue une plateforme pour la commercialisation de spécialités régionales. Alain Zappellaz considère l’avenir avec sérénité: «Nous travaillons dur, mais les remarques positives des visiteurs prouvent que nous sommes sur la bonne voie.»

https://www.cretillons.ch/

Paru en mars 2007

Le projet en bref

  • Chalais/VS