Des chèvres d'Appenzell en tournée

Grâce à l’ouverture du village de vacances Reka, Fritz Brunner et Heidi Kernbichler peuvent faire découvrir la fabrication du fromage aux touristes et leur organiser des trekkings avec des chèvres.

Depuis l’ouverture du village de vacances Reka à Urnäsch/AR, en mars 2008, un vent nouveau souffle sur la campagne appenzelloise. Ce centre de vacances mise sur l’agriculture. Le couple de paysans Fritz Brunner et Heidi Kernbicher a saisi cette aubaine touristique.

Fritz Brunner (57) et Heidi Kernbichler (51) exploitent une petite ferme en pleine cambrousse, au-dessus de Urnäsch/AR. Seul un étroit chemin de pierraille y conduit. «Nous vivons très modestement, en essayant de joindre les deux bouts», explique Fritz Brunner. Mais pas question de se résigner. Au contraire, on perçoit, chez ces paysans, un certain dynamisme: «lorsque j’ai eu vent des projets du village Reka, j’ai réalisé qu’une nouvelle chance se présentait», déclare Fritz Brunner. Et Heidi Kernbichler d’ajouter: «les revenus complémentaires sont essentiels pour notre existence. Et le tourisme nous offre de bonnes opportunités.»

Petit déjeuner à l’alpage et feu de camp

«J’ai acheté deux chèvres et je les ai entraînées pour pouvoir proposer aux familles –des trekkings, explique Heidi Kernbichler. «Maintenant, elles se laissent caresser par les enfants et portent volontiers les pique-niques lors de nos excursions. Je propose des tours dans la campagne alpestre appenzelloise. A mi-chemin, nous faisons un feu de camp et grillons des saucisses.» Mais ce n’est pas tout: sur l’alpage de Nasen, les touristes peuvent voir comment Fritz Brunner fabrique son fromage. Quand les familles arrivent assez tôt, elles peuvent assister au lever du soleil et prendre le petit déjeuner sur l’alpage. Le couple a aussi installé un local pour le fromage. Heidi Kernbichler explique: «les mois où il fait frais, nous pouvons ainsi montrer aux gens, ici, chez nous, comment on fabrique le beurre et le fromage. Nous avons même aménagé une petite place de jeu devant la maison pour les enfants.» Le couple est bien préparé au tourisme. «Nous avons participé à divers cours, organisés par le service de conseil agricole. Nous y avons appris comment se comporter avec les clients. Nous avons même fait un voyage en Autriche, pour échanger des expériences avec des paysans qui proposent le même genre de services.» Fritz Brunner et Heidi Kernbichler sont confiants: «l’ambiance entre les huit paysans concernés est bonne. Nous nous réjouissons de ce nouveau challenge!»
Contact pour les offres de Fritz Brunner et Heidi Kernbichler: tél. 079 462 73 82

«Toute une région redynamisée»

Brève interview d’Elisabeth Surbeck, experte à l’Aide Suisse aux Montagnards

Pourquoi l’ASM soutient-elle le développement dans la région d’Urnäsch?

La région est en plein boom, mais les moyens financiers ne sont pas toujours suffisants pour réaliser les idées judicieuses des personnes qui veulent s’engager. Notre aide profite à toute une région et renforce l’agriculture, le tourisme et le commerce. Je suis heureuse de constater combien la motivation des paysans qui participent à ce projet est grande!»

Quels sont les projets que l’ASM soutient concrètement?

«Notre engagement est multiple. Divers paysans se sont regroupés et présentent leurs offres sur le site Internet www.appenzeller-erlebnisbauernhof.ch. Nous les aidons à les commercialiser de façon professionnelle. Nous soutenons aussi une approche conviviale de l’agriculture, conçue pour les familles, ainsi que la construction d’une laiterie, que les paysans exploiteront en commun.»

Que représente ce projet pour les paysans?

Il est très important. Pour le moment, l’agritourisme offre de nouvelles perspectives à huit fermes d’Urnäsch et environs, contribuant à améliorer leurs conditions d’existence. Mais il est possible que le projet s’étende à d’autres cercles.»

Paru en juin 2008

Le projet en bref

  • Urnäsch/AR