Des revenus supplémentaires grâce aux sachets de tisanes

Pour permettre aux paysans de l'Entlebuch de vendre leur thé en sachets, il leur fallait absolument une machine.

La vente des herbes aromatiques assure aux paysans de montagne de l’Entlebuch des compléments de revenus essentiels. La coopérative locale, qui compte parmi ses clients de longue date de grandes entreprises, vend désormais également ses produits en sachets à des restaurants et des particuliers.

Les tisanes de l’Entlebuch sont réputées. La coopérative de culture de Schüpfheim, fondée il y a 30 ans, compte parmi ses clients des firmes comme Ricola. Ce n’est cependant qu’en vendant parallèlement leurs produits directement, que les producteurs peuvent s’assurer un revenu suffisant. Comme le souligne Peter Stadelmann, président de la coopérative. «La culture d’herbes aromatiques est essentielle: elle représente une source de revenu indispensable pour nos 15 paysans de montagne. Par chance, cette activité est compatible avec l’exploitation laitière, au niveau du temps consacré.» Environ trois tonnes et demie d’herbes aromatiques sont cultivées, récoltées, et traitées chaque année dans l’Entlebuch. Le conditionnement se fait sur place, depuis peu également sous forme de sachets d’un gramme et demi.

«Nous livrons également à des restaurants»

Comme l’acquisition de la machine à fabriquer les sachets dépassait les possibilités financières de la coopérative, l’ASM apporta une aide décisive et Peter Stadelmann en est ravi: «Ces petits sachets pratiques se vendent bien; nous en avons eu confirmation à l’exposition artisanale d’Escholzmatt. Nous livrons désormais des tisanes en portions à des restaurants et hôtels du coin, et augmentons ainsi sensiblement notre revenu.» Dès cet été, on pourra d’ailleurs se procurer les variétés de tisanes, comme la mauve, ou une tisane rafraîchissante, dans les magasins de village de la région, qui proposent des produits sous le label «Echt Entlebuch». Contact: Kräuteranbaugenossenschaft Entlebuch: tél. 041 485 88 23

Paru en juillet 2009

Le projet en bref

  • Schüpfheim/LU