Des maisons en bois naturel

Des maisons en bois naturel

L'entreprise Holz Trub AG fabrique des éléments en bois pour maison. Grâce à une procédure particulière, même le bois de qualité inférieure est utilisé.

Le village de Trub ne compte que peu d’habitants, mais les collines avoisinantes sont par contre très boisées. Une ressource que l’entreprise Holz Trub AG, récemment fondée, a su mettre à profit pour en faire des maisons, créant ainsi dix emplois bienvenus.

Le bois est une matière première noble, il repousse, maintient l’air pur et offre de nombreuses possibilités d’utilisation. Les plus beaux troncs peuvent par exemple servir à la fabrication de meubles ou pour construire des maisons. Le reste du bois sera alors être mis à profit pour alimenter les chauffages. Malheureusement, dans la région de Trub, la plus grande partie du bois quitte la vallée sans avoir été exploitée et la création de richesses se fait alors ailleurs. Bien qu’exigeant, le travail du bois n’a pas un bon rendement. Grâce à Holz Trub AG, qui produit des éléments en bois pour les maisons, les choses sont en train de changer.

Le système est simple et probant. Sur une grande plate-forme de travail, des ouvriers tracent d’abord au laser le pourtour des éléments à fabriquer. Ils disposent ensuite sur la plate-forme des planches de bois les unes à côté des autres. Puis ils placent transversalement une deuxième couche, puis une troisième. Selon le type d’utilisation, une paroi peut nécessiter six ou huit couches. Pour la couche visible, il est essentiel d’avoir la meilleure des qualités, mais pour le reste, on peut se contenter de planches qui présentent des fentes, des décolorations ou des trous occasionnés par la coupe des branches. Lorsque les planches sont toutes empilées, le tout est acheminé vers une autre plate-forme et atterrissent sous la pièce maîtresse de la production, la machine à cheviller. Cette machine entièrement automatique perce des trous dans la pile de planches et y encastre à haute pression des chevilles en bois. Ces chevilles qui sont mouillées lors de la pression gonflent dans les trous, ce qui permet d’assembler fortement les planches empilées. C’est ainsi que voient le jour, sans colle ni vis ou autres corps étrangers, des éléments qui offrent une telle stabilité qu’ils peuvent servir à construire des maisons de plusieurs étages. Dans la dernière phase de travail, ces éléments sont découpés par une machine pilotée par ordinateur aux dimensions exactes ou fraisées pour la fabrication de portes ou de cadres de fenêtres. Les éléments quittent ensuite la vallée par camions pour être acheminés vers les chantiers.

Le projet en bref

  • Menuiserie
  • Machines pour la fabrication d’éléments de bois
  • Trub/BE

Les constructions en bois ne sont pas vraiment moins onéreuses que celles en briques ou en béton, mais elles offrent de nombreux avantages, comme nous l’explique Jürg Hirschi, le fondateur et actionnaire principal de la firme: «Ces parois par éléments absorbent l’humidité excédentaire, qu’ils restituent dans les périodes plus sèches comme par exemple en hiver quand les maisons sont chauffées. La température à l’intérieur est de ce fait beaucoup plus agréable. Les clients qui optent pour une maison en bois Trub sont attachés à la protection de l’environnement. La construction s’effectue sans longs transports et est moins gourmande en énergie. Toni Küchler, gérant de la firme, en apporte la confirmation: «La construction de nos maisons requiert bien moins d’énergie que celle des maisons traditionnelles.»

C’est un compagnon de randonnée de Jürg Hirschi qui lui en a suggéré l’idée. Ce dernier, fils d’un maître charpentier d’Appenzell, fabriquait déjà avec ce système des maisons à éléments de bois chevillés sur les machines d’un fabriquant du Toggenburg. Lorsque ce compagnon lui parla de ce système, Hirschi comprit de suite qu’une telle méthode de fabrication pouvait booster la croissance de son entreprise et profiter à tout le village. Très vite, il trouva des personnes intéressées à mettre à exécution cette idée: des propriétaires de forêts, des exploitants d’une scierie, des menuisiers et des entreprises de construction de la région. Le problème, c’était cependant le financement du projet. «Les machines coûtaient à elles seules déjà 1,3 million de francs», commente Jürg Hirschi. Une partie des frais pouvaient être couverts par un capital social et des crédits bancaires, mais pas tout. Ce n’est qu’après que l’Aide Suisse aux Montagnards eut promis de soutenir le projet que les exploitants du bois purent aller de l’avant. La production est en cours depuis une bonne année. Quelques maisons ont été construites et sont déjà habitées. La demande est si encourageante, que l’entreprise travaille en deux équipes. Dix emplois ont déjà pu être créés et Truber Holz est totalement revalorisé.

truberholz.ch

Texte: Max Hugelshofer

Photos: Yannick Andrea

Paru en février 2014