Des peignes royaux des montagnes soleuroises

À Mümliswil, dans le canton de Soleure, la population a su tirer son épingle du jeu : sur l’emplacement de l’ancienne fabrique de peignes désaffectée, elle a mis sur pied un centre «Cheveux et Peignes».

Le musée unique en son genre en Europe a de bonnes chances de devenir un élément moteur pour le tourisme du Guldental.

Depuis 1886, Mümliswil a été, un haut- lieu de l’industrie du peigne. La fabrique de peignes locale exportait en effet ses produits dans le monde entier. Même les reines, appréciaient ces peignes des montagnes soleuroises, confectionnés avec art. En 1990, la fabrique ferma ses portes et un employeur important pour cette région, menacée par l’exode rural, disparut. Au lieu de s’arracher les cheveux, la population développa de nouvelles idées.

De nouvelles impulsions pour toute la région

Faisant preuve de beaucoup d’initiative et de bonne volonté, l’association Thal créa donc, dans l’ancienne fabrique, un centre «Cheveux et peignes». Son point d’attraction principal est un musée, qui présente une collection de peignes, unique en Europe, comme le souligne sa directrice, Christina Fankhauser. Une exposition sur l’histoire et l’industrie de la coiffure vient compléter le tout. Par ailleurs, une coiffeuse propose ses services et a même créé de nouveaux postes de travail. Le centre est aussi une plaque tournante pour les produits de la région et possède un point d’information pour les offres touristiques, comme par exemple le parc naturel Thal. Le projet redonne de nouvelles impulsions à l’économie locale, comme se plaît à le souligner Elvira Bader, présidente de l’association Thal, qui déclare: «Le centre que nous avons créé profite à toute la région».

Plus d’infos:http://www.berggebiete.ch/projekte/http://www.haarundkamm.ch/http://www.regionthal.ch/

Paru en août 2007

Le projet en bref

  • Mümliswil/SO