Profiter de l’hiver loin de la civilisation

Profiter de l’hiver loin de la civilisation

En hiver, c’est un gîte pour les skieurs, en été, une cabane d’alpage: l’alpage Müsliweid dans la région des Mythen.

La maison sur l’alpage Müsliweid risquait de s’écrouler. Avec la nouvelle construction le danger est écarté, et le bâtiment accueillera désormais des groupes de touristes en été également.

Le soleil brille dans un ciel bleu acier et projette ses reflets sur la neige profonde comme s’il était attiré par les panneaux solaires de la façade de ce bâtiment en bois. Felix Weber, président de la coopérative d’alpage Müsliweid, est ravi. «Aujourd’hui, quatorze personnes ont couché ici et personne n’a dû se doucher à l’eau froide. Et il fait chaud à l’intérieur de la maison grâce au chauffage au sol produit par les panneaux solaires.»

Les vacances de ski sur l’alpage de Müsliweid n’ont pas toujours été aussi confortables. «Dans l’ancienne cabane, pour être à l’aise, il fallait par temps de bise se tenir tout près du poêle», témoigne Felix. Mais ce n’est pas le manque de confort qui a motivé la démolition de la cabane d’alpage et son remplacement, mais la géologie. L’alpage est situé dans une région où les versants sont sujets à de fortes variations. Chaque année, des bâtiments s’enfoncent de plusieurs centimètres. Normalement, cela ne pose pas de problèmes, mais l’ancienne cabane était à un endroit où le sol ne bouge pas de façon uniforme. Un angle de la bâtisse a bougé 30 centimètres de plus que les autres. La maison risquait donc de s’écrouler.

Il était impératif de remplacer le tout. Par bonheur, des touristes d’hiver, fidèles de longue date, étaient très attachés à l’alpage Müsliweid. La coopérative réussit donc à recruter 25 nouveaux membres, tous disposés à payer 15’000 francs. La nouvelle bâtisse abrite au sous-sol l’appartement des alpagistes et au-dessus les hébergements pour les groupes. L’espace plus généreux permettra de louer le bâtiment pendant la saison d’alpage. Ce week-end, les collaborateurs d’une firme de construction sont là pour leur sortie traditionnelle à ski. «C’est toujours un événement», déclare Sepp Koch, le propriétaire. Et le fait qu’il faille arriver à ski ou en faisant une marche d’une demi-heure ne le dérange pas. «C’est ce qui en fait le charme. Ici, au milieu de la nature, on est vraiment à l’écart.»

muesliweid.ch

Texte: Max Hugelshofer

Images: Yannick Andrea

Paru en novembre 2019

Le projet en bref

  • Coopérative d’alpage
  • Construction d’une nouvelle cabane
  • Ibergeregg/SZ