Ingénierie en montagne

Ingénierie en montagne

L’entreprise Mécatis fabrique, à Isérables, des appareils complexes et procure des emplois bienvenus. L’acquisition d’une nouvelle fraiseuse a permis de créer de nouveaux postes de travail.

«Nos clients sont surpris», déclare Samuel Vuadens, le fondateur de Mécatis. Curiosité: on n’accède en effet pas à la salle de séance par un ascenseur, mais par le téléphérique qui relie la vallée au village d’Isérables, car Mécatis a ses locaux dans le bâtiment de la station du téléphérique. L’entreprise, qui s’est spécialisée dans la construction d’appareils techniques complexes, produit de petites séries de pièces pour l’industrie horlogère ainsi que des prototypes pour la technique des installations mécaniques et des pièces détachées pour l’industrie des machines.

Pour la commune, Mécatis est une aubaine. L’entreprise procure en effet une douzaine d’emplois bienvenus à ce village de montagne. L’acquisition de nouvelles machines lui a permis de réaliser de nombreux travaux qui devaient auparavant être confiés à des firmes en plaine. Comme cette start up ne disposait pas des fonds nécessaires pour financer ces acquisitions essentielles, l’Aide Suisse aux Montagnards a pris à sa charge une partie des coûts de la fraiseuse. Un premier ingénieur supplémentaire a déjà pu être engagé.

Texte et photos: Max Hugelshofer

Paru en août 2013

Le projet en bref

  • Ingénierie mécanique
  • Fraiseuse
  • Isérables/VS