Le seigle revalorisé

Le seigle revalorisé

Le pain de seigle du Haut-Valais est apprécié par tous les gourmets. Cependant, son ingrédient principal, le seigle de montagne, est de moins en moins cultivé.

La société coopérative Grafschaft Kultur se bat contre cet état de choses. Des villageois et des touristes se sont mis à replanter du seigle, à le moudre, et à en faire du pain. Pour pouvoir travailler cette céréale et la stocker, la société coopérative a acheté une vieille grange actuellement en rénovation avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards.

Le pain de seigle est connu de tous les gourmets. Pourtant, son ingrédient principal, le seigle de montagne, est de moins en moins cultivé ces dernières décennies. Dans la vallée de Conches, les champs dorés de ces céréales ont pratiquement disparu. La société coopérative Grafschaft Kultur se bat pour que cela change. Des habitants et même des touristes se remettent à cultiver du seigle et à le moudre pour en faire du pain. Pour ce faire, la coopérative a acheté une veille grange, actuellement en rénovation avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards.

Selon Norbert Agten de la coopérative, la culture du seigle en commun a des retombées positives. «On communique davantage les uns avec les autres et on se connaît mieux. Les activités de la coopérative ont renforcé énormément la cohésion sociale au village. Des propriétaires de résidences secondaires et des touristes se sont aussi impliqués. Et surtout, nous pouvons tous remanger du délicieux pain de seigle.»

Paru en novembre 2016

Le projet en bref

  • Société coopérative Grafschaft Kultur
  • Rénovation de la grange
  • Grafschaft/VS