Le spécialiste des grils.

Le spécialiste des grils.

L'agriculteur Michael Koller fabrique des grils sur mesure et dans sa ferme.

Les maigres revenus de la petite exploitation agricole de Debora et Michael Koller, sur les hauts de Gonton/AI, n’étaient suffisants pour arriver à nourrir leurs trois enfants. Les Koller ont donc été contraints de trouver des idées pour s’assurer des revenus d’appoint, sans devoir quitter leur ferme pour autant.

«Est-ce que vous avez un véhicule 4x4?» s’enquiert Debora Keller au téléphone.«Si ce n’est pas la cas, vous pourriez avoir des problèmes si vous passez nous voir en hiver.» L’exploitation des Keller est en effet très isolée, bien que située sur le chemin de randonnée Gonten-Kromberg. En été, quand le ciel est clément, des centaines de gens passent à proximité de la ferme. Une aubaine que les Koller ont su mettre à profit. «Si nous devions livrer nos produits à nos clients, nous perdrions beaucoup trop de temps, c’est pourquoi nous nous efforçons de les attirer chez nous», explique Michael Koller. Les deux jeunes paysans s’y engagent en faisant preuve de beaucoup d’initiative. Ils ont commencé par installer un petit magasin dans leur ferme, dans lequel ils vendent des produits maison sous le label «Eugster». Cela va des gourmandises à la crème fouettée jusqu’au sirop, en passant par la viande séchée. Ils ont ensuite fait l’acquisition d’une machine à café, d’un frigidaire pour les boissons et d’un congélateur bahut pour les glaces. Celle au goût typique des pains d’épices appenzellois, une spécialité de Debora, est pour certains un prétexte rêvé pour une randonnée dominicale. Les Koller ont aussi eu l’occasion d’acheter deux tentes tipi à bas prix. De quoi les convertir donc en aubergistes professionnels.

Le couple installa à proximité des tipis un gril, mais la première fois qu’ils l’allumèrent, Michael s’énerva car la grille de ce gril à trois pieds était très instable quand on retournait les saucisses. Ce poly-mécanicien de formation entreprit donc de construire, dans l’atelier de la serrurerie de son ancien employeur mis à sa disposition, un gril répondant parfaitement à ses exigences. Ce dernier possède deux pieds en forme de U qui soutiennent la grille et est équipé d’une manivelle pour régler la hauteur. «Les touristes des tipis étaient conquis», commente Michael. L’idée lui vint donc de produire ces grils en série.

Le projet en bref

  • Paysan et artisan
  • Appareils pour travailler les métaux
  • Gonten/AI

Or, pour réaliser ce projet, Michael avait besoin d’un atelier. Avec l’aide du bailleur, une société coopérative, ce dernier a pu aménager un espace idoine dans sa remise. Par contre, pour les appareils indispensables, comme la coupeuse plasma et le poste à souder, les économies de la famille s’avéraient insuffisantes. L’Aide Suisse aux Montagnards décida donc de soutenir l’investissement afin de faciliter le démarrage de Michael dans ce nouveau secteur d’activité.

Entre temps, Michael a commencé la production des grils en série. «Je serai content si j’arrive à en vendre 10 par an», dit-il. Les perspectives sont relativement bonnes. Les premières commandes émanant d’un cercle de connaissances élargi sont déjà rentrées. Les grils coûtent entre 600 et 800 francs selon leurs dimensions. Un prix qui peut paraître élevé, mais si l’on compare le produit avec d’autres produits du marché moins biens pensés, c’est un prix très raisonnable.

eugsthof.ch

Texte: Max Hugelshofer

Photos: Yannick Andrea

Paru en mars 2014