«Le téléphérique est devenu indispensable»

La rénovation du téléphérique permet à sept familles d’exploiter l’alpage pendant l’été.

«C’est chouette que nous puissions continuer à passer les étés ici en montagne», s’exclame la jeune Marlies, âgée de 12 ans. La rénovation du téléphérique permet aux enfants de se rendre à l’école dans la vallée pendant la saison d’alpage.

Avant d’être rénové, le téléphérique ne disposait que de cabines en bois ouvertes, lesquelles ne répondaient plus aux normes. Avec le soutien de l’Aide suisse à la montagne, le mécanisme du téléphérique a été modernisé et on a installé une nouvelle cabine pour les passagers. Des améliorations qui permettent à sept familles de continuer à exploiter l’alpage en été. Tout ce dont elles ont besoin doit être transporté par ce moyen: vivres, courrier journalier, paille et fourrage pour le bétail, matériel pour clôturer les pâturages. «Parfois, nous emmenons même un petit veau, qui ne peut parcourir le chemin escarpé», raconte le fromager Josef Müller, président de la coopérative du téléphérique.

Un téléphérique pour les écoliers et les randonneurs

«Nous sommes vraiment tributaires du téléphérique», explique Ruth Imhof. Les Imhof sont l’une des sept familles qui passent l’été à l’alpage de Wannelen. Deux de leurs trois filles vont à l’école et prennent chaque matin le téléphérique pour descendre à Unterschächen, d’où elles prennent le bus pour se rendre à l’école à Spiringen. «La cabine pour les passagers est fermée et apporte davantage de sécurité aux enfants. Et quand il pleut, ils ne sont pas mouillés», ajoute-t-elle. Mais les touristes aussi empruntent souvent et avec plaisir le téléphérique. «Les week-ends de beau temps, il y a parfois plus de 100 personnes par jour qui se rendent à l’alpage», déclare Josef Müller. Les recettes servent à l’entretien de l’installation. Et Müller de préciser: «si l’alpage marche si bien, c’est à l’Aide Suisse aux Montagnards que nous le devons. Financièrement, nous n’aurions pas pu assumer la rénovation du téléphérique.»

Paru en septembre 2009

Le projet en bref

  • Unterschächen/UR