Rendez-vous  à 1726 mètres d’altitude

Rendez-vous à 1726 mètres d’altitude

Les Dolomites Gadmer ne portent pas leur nom pour rien. La cabane Tälli se situe au pied de la paroi rocheuse.

La cabane Tälli est bien plus qu’un hébergement pour les alpinistes. Grâce à son gardien, Dimitri Stalder, c’est aussi un lieu de rendez-vous pour la population locale et une bonne adresse pour les gourmets.

Les Dolomites Gadmer pointent leurs cimes vers le ciel. Et c’est dans une paroi rocheuse presque à la verticale que se cache la via ferrata Tälli. Depuis le bas, on a peine à y croire, mais en réalité on n’a besoin ni de corde ni de piolet pour la parcourir. Cette via ferrata est, il est vrai, raide et exposée, mais nul besoin d’être expérimenté pour l’emprunter. Selon Dimitri Stalder: «le passage le plus dur se trouve juste après le départ. Celui qui le surmonte pourra aussi faire le reste.» Et Dimitri est bien placé pour le savoir car c’est lui le gardien de la cabane blottie contre la montagne au-dessous de la paroi rocheuse et il a déjà fait le trajet des douzaines de fois. Il connaît bien l’état des routes au-dessus de la cabane et peut aussi conseiller ses hôtes pour le choix de leur itinéraire ou pour planifier des tours plus exigeants car, jusqu’à tout récemment, c’est en tant que guide de montagne qu’il gagnait sa vie.

Comme il cherchait à combiner ses deux métiers, Dimitri s’est intéressé à la cabane Tälli. Cuisinier de formation, il a travaillé dans divers hôtels de luxe mais était un peu frustré de pouvoir vivre sa passion des courses en montagne uniquement pendant ses loisirs. Son engouement pour la cuisine et pour les produits locaux ne l’a cependant jamais quitté. C’est ainsi que le Gadmental a hérité d’un gardien de cabane qui mitonne, à partir de tout ce que la vallée produit, de délicieux mets que certains restaurants étoilés lui envieraient.

«Dimitri est une aubaine pour nous», déclare Thomas Huber d’Innertkirchen, qui est responsable du développement touristique et économique du Gadmental, une vallée très excentrée. Il aide aussi la coopérative de la cabane Tälli à planifier son avenir. «Dimitri attire des gens de tous bords. Des passionnés de sports de montagne, mais aussi des gens qui aiment bien manger». La population locale a, elle aussi, redécouvert la cabane Tälli. Elle y vient dans la journée pour prendre un café avec un gâteau ou alors le soir après le travail pour y boire une bière. Pendant la saison d’été, la cabane est devenue un véritable lieu de rendez-vous, rendu possible grâce à son accessibilité. Un téléphérique a en effet été mis en service pour la construction de l’usine électrique Oberhasli, ce qui fait que la cabane est facilement atteignable depuis le col du Susten.

Le projet en bref

  • La cabane Tälli
  • Agrandissement de la cabane
  • Gadmen/BE

Enfin assez de place!

Avec Dimitri Stalder, la qualité des mets s’est améliorée et le choix est plus vaste mais ce n’est pas dû uniquement à ses compétences. Avant, par manque de place, tout était difficile. Ce n’est qu’après la construction d’une annexe, financée en partie par l’Aide Suisse aux Montagnards, et qui comporte un appartement pour le chef, une nouvelle chambre double et offre surtout davantage de place dans le local de stockage, qu’une gestion efficace a pu être mise en place au printemps de l’année dernière. «Je connaissais bien la cabane, mais sans l’annexe, je ne l’aurais pas reprise», avoue Dimitri.

taelli.ch

Texte: Max Hugelshofer

Photos: Yannick Andrea

Paru en juin 2017