Une infrastructure rénovée fait revenir les fromagers à l'alpage

Il est de plus en plus difficile de trouver du personnel pour les alpages, en particulier quand l’infrastructure est vétuste, comme c’était le cas de l’alpage de Nadéls.

«Il était impératif de rénover la cuisine et les installations sanitaires», déclare Meinrad Livers, président de la coopérative d’alpage de Nadéls. Par ailleurs, l’alpage avait besoin d’un nouveau chaudron à fromage, plus grand, afin de respecter les prescriptions concernant les produits alimentaires. Commentaire de Meinrad Livers: «Un assainissement s’imposait. Nadéls est le seul alpage où les bêtes de nos paysans peuvent encore estiver.» Une rénovation aussi conséquente et urgente n’était réalisable qu’avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards.

«Je suis heureux que l’alpage puisse continuer à être exploité. Entre-temps, nous avonsaussi retrouvé du personnel», déclare Livers, ravi. Cette saison, Birgit Worf et Hubert Hefenmeier, qui viennent du sud de l’Allemagne, ainsi que deux auxiliaires ont la charge de plus de 300 bêtes. Parmi elles, 130 vaches, avec le lait desquelles ils fabriquent entre neuf et dix tonnes de fromage d’alpage.

Paru en août 2011

Le projet en bref

  • Trun/GR