Ce sont les vaches qui mangent désormais dans la cuisine

Les Felber étaient, comme de nombreuses familles de paysans, sur le point de remettre l’exploitation à leur fils. Et ils se demandaient comment ils allaient transformer sur un versant pentu au-dessus de Hergiswil et dans un espace restreint, leur ancienne étable en étable à stabulation libre. Ils trouvèrent alors une solution insolite.

Derrière Josef Felber et son épouse Helen, les vaches passent la tête à travers une barrière métallique pour brouter l’herbe fraîche. Elles y ont accès de trois côtés, là où se trouvait il y a 100 ans la cuisine de la maison d’habitation. Et où les vaches sortent et rentrent, il y avait une chambre et une salle de bains. En haut, où maintenant on stocke le foin, c’est toute une famille de huit personnes qui dormait. L’ancienne maison d’habitation s’est convertie en étable spacieuse à stabulation libre qui héberge 22 vaches et leurs veaux. Dans l’ancienne étable, il n’y avait de la place que pour 12 vaches à lait.

Chauffage à bois uniquement

Les grands-parents de la famille avaient acheté la ferme en 1911. Les conditions de logement étaient alors précaires. Ce n’est qu’en 1979 que la famille a installé une baignoire. Elle a continué à se chauffer au bois, mais uniquement à la cuisine et dans la chambre. La salle de bain restait froide. C’était terrible pour Helen. «Tous les hivers, j’étais gelée.» Un chauffage à bois est devenu indispensable, notamment quand la tempête Vivian a balayé la Suisse en 1990. En bas, à Hergiswil la tempête a duré plusieurs jours, mais grâce au chauffage à bois une partie de la famille a pu rester en haut à la ferme et s’occuper des animaux.

Le projet en bref

  • Etable à stabulation libre
  • Construction
  • Acquarossa/TI

Excavation du bâtiment

Lorsque Josef Felber commença à préparer la reprise de la ferme par son fils, il était évident que l’espace dans cette ancienne demeure était trop restreint pour accueillir deux familles Pour que la ferme reste rentable, il était indispensable de passer à l’élevage des vaches-mères avec une étable à stabulation libre. Les deux familles décidèrent donc de construire avec leurs propres moyens une nouvelle maison au-dessus de l’ancienne, puis de transformer avec le soutien de l’Aide suisse à la montagne l’ancienne maison en étable à stabulation libre. «Pour maintenir les coûts le plus bas possible, Stefan et moi avons effectué les excavations nous-mêmes pendant un an», té- moigne Josef Felber. La transformation était un peu inédite, témoigne notre homme de 64 ans plein de nostalgie. Son épouse au contraire est quant à elle ravie. «Le plus chouette dans cette nouvelle demeure, c’est la salle de bains», déclare Helen Felber. «Elle a un chauffage au sol et on y a bien chaud.»

Texte: Alexandra Rozkosny
Photos: Yannick Andrea

Paru en septembre 2021