Ried–Mörel–Belalp–Riederalp

Ried–Mörel–Belalp–Riederalp

Depuis le haut, le bas, la droite ou la gauche : le grand glacier d’Aletsch nous en met plein la vue. Il ne faut juste pas souffrir de vertiges.

Blogueuse : Martina Fischli

Le moment fort de l’excursion commence dès le début de la journée : un vol biplace en parapente au-dessus du glacier d’Aletsch. Trois heures de voyage plus tard vol y compris, je me rends compte que je n’en ai pas encore assez vu. Ma copine et moi-même profitons de la montée d’adrénaline pour nous lancer dans une randonnée jusqu’à Blatten. Nous prenons la télécabine au terrain d’atterrissage à Mörel jusqu’à Ried-Mörel

Le long du bisse Riederi, la vue s’étend sur les montagnes du Simplon. Nous poursuivons notre route et arrivons aux gorges de la Massa. Les endroits plus dangereux sont sécurisés grâce à des chaînes dans la roche. Il n’y a cependant que très peu de passages difficiles. Il faut ensuite monter et descendre dans la forêt avant d’arriver à Blatten bei Naters, un village qui mérite d’être visité surtout pour son centre historique. Assez marché pour aujourd’hui : nous prenons donc le téléphérique jusqu’à Belalp. Il ne nous reste plus qu’à parcourir deux petits kilomètres avant d’arrive à l’historique hôtel Belalp. Quelques mètres plus loin de notre hébergement, un peu en hauteur, une vue imprenable sur le glacier d’Aletsch s’offre à nous. Des nuages aux couleurs pastel flottent autour du roi des glaciers et on se croirait dans un tableau. Une centaine de photos plus tard, la soif brûle nos gorges et nous décidons de prendre l’apéro en terrasse. Si les conditions le permettent, la terrasse offre une vue sur un deuxième grand souverain : le Cervin.

Profil

  • Canton VS
  • Région linguistique Allemande
  • Projet Hôtel Belalp
  • Catégorie Randonnée
  • Niveau de difficulté Médiocre

Nous ne l’avons pas encore assez vu, ce glacier. C’est tout naturellement que nous lui consacrons aussi notre deuxième journée de randonnée. La fameuse montée « Steigle » qui conduit à l’« Aletschji » se trouve à quelques minutes de marche de l’hôtel. Ce sentier panoramique a plus que mérité son inscription au patrimoine de l’UNESCO, car ce chemin nous permet de découvrir les plus belles facettes du glacier. Ensuite, nous arrivons à un pont suspendu très impressionnant, mesurant 124 mètres de long. Cette passerelle nous mène 80 mètres plus bas, dans les gorges de la Massa. Il faut avoir les nerfs solides et ne pas avoir peur du vide. Après avoir survécu la traversée, nous arrivons au Grünsee, une sorte de biotope au cœur d’une réserve naturelle. Nous nous prélassons quelques instants et observons les nombreux petits tritons noirs. Nous traversons une épaisse forêt et montons en direction de Rieder Furka. Le chemin est assez raide et la sueur perle sur mon front. Puis vient la récompense : le dernier bout nous mène dans une forêt enchantée abritant une immense variété d’espèces. Une fois au sommet, c’est une bonne tarte aux abricots qui nous attend. Bien évidemment, des abricots du Valais… le roi des vergers valaisans.

Hôtel Belalp
Perché à 2137 mètres d’altitude sur une plate-forme panoramique, cet hôtel a fêté ses 160 ans au cœur du patrimoine mondial de l’UNESCO Jungfrau-Aletsch. La vue depuis l’hôtel s’étend du majestueux glacier d’Aletsch jusqu’au Cervin en passant par la vallée du Rhône.
l'hôtel

Carte journée 1

Ouvrir la carte dans un nouvel tab.

Carte journée 2

Ouvrir la carte dans un nouvel tab.