Une fête rurale en ville

Une fête rurale en ville

Une «Chästeilet» traditionnelle au centre de Baden? Pour les organisateurs de la «Stubete»: pourquoi pas!

Une «Chästeilet» traditionnelle au centre de Baden? Pour les organisateurs de la «Stubete»: pourquoi pas!C’est une virée à la Fête fédérale de lutte qui a donné le déclic à Ivan Angst et Stöps Baumgartner. Ils n’ont pas seulement été conquis par les «méchants» qui s’affrontent dans la sciure, mais enchantés aussi par le programme cadre issu de la culture traditionnelle autour de la musique, des repas et des boissons. «La Suisse rurale a des traditions très diverses, en particulier lorsqu’il s’agit de faire la fête», atteste Ivan. Une tradition que nos deux compères voulaient amener en ville. L’année suivante, une «Stubete» a été organisée pour la première fois au centre de Baden. Musique populaire, lancers de drapeaux et un grand cortège à travers la vieille ville. Chaque année, la manifestation s’est étoffée. Elle est devenue plus professionnelle. 2000 personnes étaient présentes en 2019. Les cinq membres du comité d’organisation consacrent leur temps libre sans compter à s’occuper de la manifestation tout au long de l’année. Cette année cependant, le Corona a contrecarré leurs plans. Or, Baden ne pouvait se passer de cette tradition rurale. À l’initiative du comité d’organisation de la «Stubete», une «Chästeleit» a donc eu lieu. Les cinq membres ont vendu des actions. Pour 150 francs, les visiteurs recevaient à l’automne du CO un sac peint à la main, rempli de friandises. 30 francs par action sont allés à l’Aide suisse à la montagne. Ce sont ainsi quelque 6000 francs qui ont été versés à la fondation.

Vous trouverez les actions de la prochaine «Chästeilet» sur stubete-baden.ch

Text und Bilder: Max Hugelshofer

Paru en mars 2016
 Le comité d'organisation du Stubete Baden