Vivre dans la paille

Vivre dans la paille

Soutenez la famille Buchli de Safien Platz dans le canton des Grisons.

Dans la ferme de la famille Buchli, vieille de 350 ans, il fait si froid en hiver que des étoiles de givre constellent les fenêtres des chambres le matin. Ce n'est vraiment pas agréable, surtout avec de jeunes enfants. Une extension moderne avec une technique de construction inhabituelle permettra de remédier à cette situation.

Anita Buchli dit qu'elle s'est rapidement habituée au froid après avoir emménagé dans la maison des parents de Simon. Mais tout a changé avec la naissance de leur fille Lara. «Quand on est frigorifié dans la salle de bains ou quand il y a tellement de courants d'air dans la chambre à coucher que des étoiles de givre recouvrent les fenêtres on essaie de se convaincre que cela nous endurcit. Mais vous ne voulez pas faire subir cela à vos enfants». Pour lutter un peu contre le froid, Anita a donc de plus en plus souvent allumé un petit chauffage électrique. Naturellement, les stagiaires venus de la plaine en faisaient de même dans leurs chambres à peine isolées. Et bien entendu, les factures d’électricité ont explosé. Cette situation est non seulement une absurdité écologique, mais aussi un problème financier pour cette famille d'agriculteurs de montagne. Ils élèvent des moutons miroirs, une race Pro-Specie-Rara, et commercialisent directement la viande biologique de leurs agneaux.

Projet du mois
Soutenez la famille Buchli
Il faut 40'000 francs pour réaliser ce projet. Nous avons déjà collecté 13'330 francs. Aidez-nous à trouver les 26'670 derniers francs.
33% collecté
Il manque encore CHF
26'670
Donner Maintenant

Il était hors de question pour les Buchli de démolir ou de rénover complètement la maison typique walser datant de 350 ans. Trop de souvenirs, trop d'histoire sont liés à cette vénérable bâtisse. En revanche, une transformation de l'ancienne porcherie attenante à la maison était envisageable. Les Buchli y ont réfléchi longtemps, fait des projets et planché sur des idées qu’ils ont à nouveau abandonnées. Ils ont finalement décidé de démolir l'extension et de la remplacer par une construction en bottes de paille. Avec cette technique la maison est enveloppée de gros blocs de paille qui assurent une très bonne isolation thermique. Le nouvel espace abritera les pièces chauffées pour manger, vivre et cuisiner. Des surfaces sont également prévues pour le bureau et des logements pour les civilistes, les aides et les stagiaires. Dans l'ancien bâtiment, les pièces qui peuvent être chauffées avec le poêle en faïence pourront être utilisées pour dormir. Un volet du projet comprend la mise en place d’une installation photovoltaïque sur la bergerie. «Elle nous permettra de produire nous-mêmes toute l'électricité dont nous avons besoin à la ferme et dans la maison», explique Simon Buchli.

La construction doit débuter au printemps prochain, dès que la neige aura disparu. Comme les Buchli ont récemment reconstruit leur bergerie, les moyens financiers pour l'extension de la maison n'étaient pas tout à fait suffisants. L'Aide suisse à la montagne s'est engagée à apporter un soutien à hauteur de 40‘000 francs. 30’ 000 francs manquent encore. Aidez-nous à réunir cette somme.

Plus d’informations : bio-lammfleisch.ch

Texte et photos: Max Hugelshofer

Paru en novembre 2020
 Le petit Noé aide dans le jardin.