La survie de l’alpage dépend de l’eau

La survie de l’alpage dépend de l’eau

Soutenez la Brunnialp en Schächental/UR.

Un approvisionnement en eau fiable est essentiel pour un alpage. Sur la Brunnialp, plusieurs alpagistes, une douzaine de propriétaires de chalets de week-end et les exploitants de la buvette d’alpage profitent de la nouvelle conduite d’eau.

Dans notre vie quotidienne, nous ne nous posons généralement pas beaucoup de questions sur notre eau potable, car elle sort tout simplement du robinet. Il en va tout autrement sur Brunnialp où la plupart des chalets n’ont pas d’eau courante et où il faut aller chercher son eau avec un seau, dans le bassin du puits. Et là où il y a de l'eau, par exemple dans la buvette d‘alpage, sa qualité laisse vraiment à désirer. La tenancière Pia Gisler, par exemple, doit faire bouillir toute son eau avant de pouvoir l'utiliser.

Projet du mois
Soutenez la Brunnialp
Il faut 28'000 francs pour réaliser ce projet. Nous avons déjà collecté 24'865 francs. Aidez-nous à trouver les 3'135 derniers francs.
88% collecté
Il manque encore CHF
3'135
Donner Maintenant

Pour améliorer la situation, les alpagistes, les tenanciers de la buvette et les propriétaires de la douzaine de chalets de week-end dispersés ici ont uni leurs forces. Ils ont fondé la communauté d'intérêts pour l’approvisionnement en eau de Brunnialp. Après la saison d’estivage, ils veulent construire un nouveau réservoir en contrebas du captage de source existant, sous la grande paroi rocheuse du fond de la vallée. Et de là, poser une plus grande conduite et des raccordements aux différents chalets. Au total, 1,4 kilomètre de conduites d’eau doivent être posées, dans un terrain parfois très difficile.

Brunnialp disposera enfin d'un approvisionnement en eau adéquat, mais de bien plus encore. «Travailler ensemble nous a rapprochés ici», déclare Toni Gisler, le chef des travaux, «et les anciennes querelles sont oubliées».

Les membres de la communauté d'intérêts ne se contentent pas de payer leur contribution au nouvel approvisionnement en eau mais ils fournissent également de nombreuses heures de travail. Comme les coûts de construction sur ce terrain difficile sont très élevés, l'Aide suisse à la montagne s'est engagée à apporter une aide de 28’000 francs. Cependant, une somme 18’000 francs est encore en suspens, aidez-nous à réunir ce montant.