Acheminement de la laine de mouton vers la plaine.

Grâce une nouvelle camionnette 4x4, l’entreprise Fiwo peut traiter environ 270 tonnes de laine de mouton par et effectuer la collecte dans les régions difficiles d’accès.

Il y a aussi des montagnes dans la région de Bischofszell, à savoir d’imposantes montagnes de laine de mouton, qui s’empilent chez Fiwo, une entreprise à vocation sociale. A partir de ce produit naturel, des personnes, qui n’auraient autrement pas de travail fixe, confectionnent des plaques d’isolation écologiques ainsi que de la literie. Mais l’acheminement de telles quantités de laine n’est pas chose aisée. «De nombreux éleveurs de moutons vivent dans des contrées reculées, et pour eux il n’est pas rentable d’amener la laine dans les vallées. C’est pourquoi, ils la brûlent souvent. Nous leur proposons donc d’aller chercher la laine dans leurs fermes», déclare Pascal Marti, directeur commercial de Fiwo. Au lieu de devoir brûler leur laine, les paysans s’assurent ainsi des revenus complémentaires.

Un service de ramassage très sollicité

Pour que l’idée voie le jour, il fallait cependant disposer d’un véhicule adéquat. L’ASM a donc soutenu l’acquisition d’une camionnette 4x4. Et Marti en est reconnaissant: «C’est un pas décisif. Il nous fallait en effet un véhicule pour collecter la laine dans les régions de montagne reculées, auxquelles nous n’avions pas accès auparavant. Et de nombreux éleveurs moutons en profitent.» En 2007, quelque 270 tonnes de laine de mouton ont été ainsi fabriqués à Bischofszell. Le service de collecte est très sollicité. Selon Pascal Marti, 75 pour cent de la laine provient directement de fermes situées dans des régions de montagne.


http://fiwo.ch/

Paru en août 2008

Le projet en bref

  • Bischofszell/TG