Acquisition d’un chaudron supplémentaire

Acquisition d’un chaudron supplémentaire

La fromagerie de démonstration de Schwägalp avait de la peine à suivre le rythme de production. Grâce à l’acquisition d’un nouveau chaudron, elle a pu augmenter la cadence.

C’est une journée de dimanche radieuse sur l’alpage de Schwägalp: les nombreuses places de parc sont pratiquement toutes occupées et randonneurs, parapentistes, touristes japonais et familles en excursion profitent avec délice de la nature autour du Säntis. Dans la fromagerie de démonstration de Schwägalp aussi, l’animation est à son comble. Pendant qu’un père de famille se fait emballer du beurre d’alpage frais et du fromage affiné depuis un an, ses enfants fascinés observent en contrebas, à travers une vitre, le gros chaudron, où 5000 litres de lait sont en train de se transformer en un savoureux fromage sous la main experte du fromager qui remue la masse en cadence. Des jours comme celui-là, la fromagerie écoule de grandes quantités de fromage. «La vente directe aux touristes représente une partie importante de notre chiffre d’affaires», déclare Fritz Nef, directeur de la coopérative de la fromagerie de démonstration de Schwägalp. Une aubaine due en partie à sa situation idéale, juste en face de la station de départ du téléphérique.

Pour attirer les touristes, la fromagerie, située initialement en bas de la zone de villégiature, a été déplacée dans les années 90 au haut de la Schwägalp. Une décision qui s’est avérée bénéfique pour les nombreux paysans qui s’étaient associés à la coopérative afin de ne plus avoir à livrer leur lait à un prix inférieur dans la vallée. Au fil des ans, même ceux d’entre eux qui étaient récalcitrants à l’idée devinrent membres. Tout cela eut comme conséquence que les quantités de lait livré augmentaient chaque été. Bien qu’Othmar Manser et son équipe commençaient leur travail en période de pointe à trois heures du matin et réalisaient trois productions par jour, ils ne pouvaient traiter tout le lait. «Nous avions alors deux choix: contingenter les livraisons de lait, ou agrandir la fromagerie.» Les quelque 60 agriculteurs concernés se déclarèrent à l’unanimité en faveur d’une extension.»

Le projet en bref

  • Coopérative d’alpage
  • Agrandissement de la fromagerie
  • Schwägalp/AR

Sur le plan financier, cette décision représentait un gros challenge pour la coopérative. Bien qu’au fil des ans elle se soit constitué un capital appréciable, et que la banque lui ait accordé un crédit, cela ne suffisait pas à couvrir les frais. «Nous sommes très reconnaissants à l’Aide Suisse aux Montagnards qu’elle ait pris à sa charge le montant manquant», déclare Nef. Si ce n’avait pas été le cas, tous les producteurs laitiers auraient dû apporter leur contribution. «Mission impossible, pour les jeunes paysans en particulier.»

Désormais, les derniers travaux sont terminés. Les bardeaux clairs de l’annexe se détachent nettement du bois terni par les intempéries du bâtiment principal. A l’intérieur de la fromagerie, les visiteurs ont désormais la vue sur deux chaudrons, et Manser ne débute plus son travail au milieu de la nuit. Cela ne lui aurait pas posé de problème, mais les touristes ne se lèvent pas si tôt. Et le fromager l’a bien compris: «Dans une fromagerie de démonstration, il est essentiel de s’adapter aux visiteurs.»

alpschaukaeserei.ch

Texte: Max Hugelshofer

Photos: Yannick Andrea

Paru en août 2012