«Atmosphère de renouveau dans la Surselva»

«Atmosphère de renouveau dans la Surselva»

Sur les cendres du cloître du Disentis se tient le «Center sursilvan d agricultura». Les curieux peuvent y découvrir les différentes facettes de l'agriculture locale.

Sur les fondations de l’étable du cloître qui a brûlé, on peut vivre aujourd’hui l’agriculture de près. Le «Center Sursilvan d’Agricultura» s’est fixé pour objectif de tirer profit du potentiel de la Surselva en matière d’agriculture et de le rendre accessible à tout un chacun. Le projet bénéficie donc directement aux exploitations paysannes de la région.

Suite un incendie, il y a quatre ans, l’exploitation agricole du cloître de Disentis, sur le «Salaplauna», un replat sur la route du Lukmanier, n’était plus qu’un amas de débris et de cendres. Les hommes et le bétail purent être sauvés, mais l’avenir de l’économie laitière de toute la contrée était menacé. Dans l’urgence on en vint donc à l’idée de mettre à profit la reconstruction de l’étable pour créer un centre, afin de promouvoir la collaboration entre agriculture, tourisme et commerce. Le «Center Sursilvan d’Agricultura» (CSA) se propose de rendre l’agriculture plus accessible à tout un chacun et de créer ainsi une plus-value pour l’ensemble de la région», explique son président, Iso Mazzetta. «Nous misons sur les forces de notre région et les mettons en synergie», souligne Mazzetta. Le CSA sert donc de plate-forme pour dynamiser la vente de produits bio de qualité et accroître ainsi les ressources de cette région de montagne.

Une galerie de 60 m de long, construite sous le toit de l’étable permet aux visiteurs, touristes, personnes de passage, classes d’école, groupes voire même aux indigènes, de vivre de près l’agriculture sans déranger les animaux. A proximité de l’étable du cloître, on a par ailleurs construit une salle polyvalente, où sont organisés des cours de formation continue et des séances d’information et qui peut être louée. Une petite cuisine, un vestiaire et des toilettes sont à disposition. C’est là aussi que les spécialités régionales sont vendues directement aux clients. L’Aide Suisse aux Montagnards a soutenu la reconstruction de l’étable du cloître ainsi que la galerie pour les visiteurs et la salle polyvalente. «La réalisation de ce projet est un atout pour toute la région», déclare Romano Tomaschett, l’expert bénévole qui a suivi le projet. «C’est un bon exemple de tout ce que l’on peut obtenir lorsqu’on avance ensemble avec détermination». Depuis le mois d’avril, une nouvelle fromagerie, qui attirera elle aussi les visiteurs, est en construction tout à côté du cloître. Elle a été conçue dans le but de remplacer les installations vétustes de Sedrun. On y produira du savoureux fromage bio de montagne, qui sera affiné dans des caves à voûtes en briques. «La nouvelle fromagerie est un élément important du Center Sursilvan d’Agricultura, car c’est une plaque tournante pour la production agricole et le commerce», souligne Tomaschett. Grâce à elle, plus de 60 familles de paysans de montagne peuvent continuer à livrer leur lait bio et s’assurer ainsi des revenus.

Photos: Yannick Andrea

Paru en juin 2010

Le projet en bref

  • Association Center Sursilvan d’Agricultura
  • Reconstruction de l’étable
  • Disentis/GR