Du concert de beuglements à la fête schlager

Du concert de beuglements à la fête schlager

Il y a 10 ans, une nouvelle halle de marché a été construite à Wattwil. Voici le résultat.

A tout bout de champ, des bétaillères arrivent. Ici, on décharge une vache, là, des veaux descendent bruyamment la rampe. La halle du marché se remplit peu à peu. Et beaucoup de monde se presse au milieu d’un concert de beuglements dans cette halle d’où il émane une odeur d’étable: paysans, marchands de bétail, badauds. On est lundi, et c’est jour de marché aux veaux à Wattwil.

La halle de marché du Toggenburg est depuis 12 ans l’un des plus grands et des plus importants lieux de négoce de Suisse pour le bétail d’élevage et les bêtes destinées à l’abattage. On y négocie hebdomadairement de 100 à 300 bêtes. «En janvier dernier, la 100’000ème bête a changé de propriétaire», déclare avec fierté Hansruedi Meyer, le chef de l’établissement. Une halle dont les paysans éleveurs de bétail de la région ne pourraient plus se passer. C’est là que se fixent les prix du marché, qui se répercutent ensuite sur le commerce privé.

Mais le marché au bétail est aussi important pour son rôle social. C’est un lieu de rencontre pour les paysans. «On s’y retrouve entre collègues, par exemple pour faire une partie de jass», dit Ernst Zwingli responsable des finances de la coopérative de la halle. Lorsque les intéressés comprirent que l’ancienne halle du marché de Lichtensteig n’avait plus d’avenir à cause de sa situation défavorable au niveau du trafic, ils décidèrent de construire une nouvelle halle ailleurs. Le projet a pu être réalisé grâce au soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards.

La halle de marché a ramené la vie dans le Toggenburg. Non seulement en tant que place commerciale pour les paysans éleveurs de bétail, mais aussi parce qu’elle est devenue un lieu de rencontre pour toute la population et un endroit où se déroulent toutes sortes de manifestations. Cela va de la foire du Toggenburg à la party pop en passant par les «Guggen-Nights». En 2016, la halle a accueilli des manifestations pour un total de 200 journées d’occupation. «Nous n’avions pas imaginé au départ que son taux d’occupation serait aussi élevé», dit Zwingli. La commission d’entreprise soutient les organisateurs en fixant les conditions cadres afin que les grandes manifestations se déroulent sans problème. Zwingli: «La halle du marché profite de l’engouement de la population. Et nous mettons tout en oeuvre pour qu’il en soit ainsi à l’avenir également.»

Paru en mars 2017

Le projet en bref

  • La halle de marché du Toggenburg
  • Construction d'une halle du marché
  • Wattwil/SG