Jeux Olympiques et vie à la ferme en point de mire.

Nathalie von Siebenthal conjugue la vie à la ferme et la pratique du ski de fond.

La famille von Siebenthal et ses huit membres exploite une ferme au-dessus de Lauenen, près de Gstaad, dans l'Oberland bernois. Leur fille Nathalie, 17 ans, participe au travail à la ferme lorsqu'elle ne poursuit pas d'objectifs olympiques.

La jeune fille ne se sent nulle part aussi bien que dans la ferme de sa famille. Il était donc logique qu’elle se soit décidée à faire un apprentissage de trois ans dans l’agriculture. Actuellement, elle effectue sa deuxième année dans une ferme à la Brévine, dans le Jura neuchâtelois. Et sa troisième année, Nathalie pourra la faire chez elle, à Lauenen, à 1’350 m. d’altitude. Elle se réjouit particulièrement de travailler dans la nouvelle étable, qui a été terminée en mai dernier. Auparavant, les 20 vaches à lait et les 20 têtes de jeune bétail étaient dispersées dans quatre étables, éloignées lées unes des autres, ce qui n’était pas très commode et impliquait une perte de temps pour le soin aux animaux et la traite. Les parents de Nathalie décidèrent donc, il y a deux ans, de construire une nouvelle étable. Le projet ne put cependant voir le jour que grâce à l’aide financière accordée par l’Aide Suisse aux Montagnards. Afin de réduire au maximum les frais de construction, le père réalisa, dans la mesure de ses possibilités, divers travaux lui-même. Et toute la famille mit la main à la pâte. Désormais, toutes les bêtes sont rassemblées sous un même toit, à côté du logis de la famille. Résultat: un gain de temps quotidien de trois heures!

Objectif à long terme: les J.O.

Habituellement, on n’a pas le droit de réaliser son apprentissage dans la ferme de ses parents. L’organisation agricole LOBAG a cependant fait une exception pour Nathalie, car la jeune fille, qui est une sportive d’élite, fait partie de l’équipe des cadres de Swiss-Ski dans la discipline ski de fond. En février de cette année, elle a participé aux Jeux olympiques de la jeunesse à Liberec en République tchèque. Nathalie souhaite ardemment parvenir à l’équipe nationale. Pour ce faire, elle s’entraîne huit à dix heures par semaine en pratiquant le jogging, le roller ski, et un entraînement physique.Son objectif à long terme est de participer aux J.O. de 2018. Elle n’en néglige pas pour autant le travail à la ferme. Mais ce n’est de toutes façons pas son style: dans environ 15 ans, elle aimerait en effet reprendre l’exploitation familiale. Des projets qui plaisent bien à ses parents. L’étable nouvellement construite assure donc de bonnes bases pour l’avenir de la ferme.

Paru en juillet 2011

Le projet en bref

  • Lauenen/BE