Jusque dans les moindres détails grâce aux mégadonnées

Jusque dans les moindres détails grâce aux mégadonnées

Aucun détail n’est laissé au hasard sur les reliefs en bois façonnés par les machines CNC d’Éric Marguet. Même les maisons et les arbres y figurent. Ces créations sont possibles grâce à des algorithmes créés sur mesure permettant de traiter de manière efficace une quantité phénoménale de données. Les possibilités d’utilisation dépassent notre imagination, ou presque.

Impossible de rater la grande maison en bois à quelques mètres de la frontière avec la France. Les étages supérieurs accueillent une entreprise qui construit des chalets en madriers. Quant au rez-de-chaussée, le futur s’y est installé. Voilà l’endroit choisi par Éric Marguet pour son entreprise Gravity Swiss. Cet ingénieur en microtechnique et informatique, professeur dans une Haute école, a démissionné d’un emploi bien rémunéré afin d’atteindre les sommets en s’appuyant sur de grandes quantités de données. « Les personnes qui parviendront à exploiter le plus efficacement le potentiel des mégadonnées auront tout gagné », il en est convaincu. Il a alors conçu un algorithme complexe, fruit d’un travail de longue haleine. Son utilité ? C’est bien la question que se posent tous les utilisateurs lambda. En deux mots, cet algorithme permet de traiter une quantité impressionnante de données de manière très efficace tout en nécessitant moins de puissance et de temps de calcul.

Dans le secteur industriel, les exemples d’utilisation se multiplient : la production en série de nouveaux bijoux et de moules pour les plastiques ou le chocolat, sans oublier également les prothèses. D’ailleurs, la ressemblance au corps humain est telle que même les vaisseaux sanguins et les nerfs fonctionneraient comme dans la partie du corps que ces prothèses sont censées remplacer. Cependant, c’est encore de la musique d’avenir. Éric doit encore trouver le moyen de convaincre des clients du potentiel de cette technologie. Il se procure donc un gros disque contenant des données géographiques issues de Swisstopo et une fraiseuse CNC qu’il connecte à un ordinateur puissant intégrant son algorithme. Sa machine travaille sans interruption pendant plusieurs jours. Le chef-d’œuvre apparaît gentiment : un relief de toute la Suisse, fidèle à la réalité jusque dans les moindres détails, dans une résolution cent fois supérieure à toute réalisation effectuée par une imprimante 3D ou une machine CNC jusqu’ici.

Le projet en bref

  • Entreprise numérique
  • Achat de machines CNC
  • Le Cerneux-Péquignot/NE

Éric montre le relief à ses amis et à ses proches et, à sa grande surprise, les retours positifs et l’enthousiasme déferlent de toutes parts. Toutefois, le travail à fournir pour réaliser le relief demeure trop important. « Il aurait coûté plus de 10 000 francs », nous explique-t-il. Il optimise l’ensemble des protocoles et la chaîne de fabrication et le prix final ne s’élève plus qu’à environ 1 000 francs. Ensuite, les commandes arrivent sans qu’Éric n’ait besoin de faire de publicité. Par ailleurs, les reliefs ne se limitent pas à notre chère Confédération : le Grand Canyon, les îles japonaises ou encore les alentours du Mont-Blanc font partie des créations. Éric reconnaît que ses œuvres lui permettent de financer sa recherche et de la développer jusqu’à ce qu’il finalise ses premiers mandats pour de grands industriels. Il n’aura pas seulement sacrifié son emploi afin de transformer ses objectifs en réalité, mais aussi sa maison et sa voiture. Grâce au soutien de l’Aide suisse à la montagne, il a pu acquérir dix fraiseuses CNC conçues par ses soins qui travaillent 24 heures sur 24 pour fabriquer différents reliefs. La précision, quant à elle, reste telle que chaque maison peut être identifiée sur le relief du canton de Neuchâtel. Même la maison en bois où ce relief a vu le jour.

gravity.swiss

Texte: Max Hugelshofer

Images: Yannick Andrea

Paru en janvier 2021
Notre soutien
Avec le soutien de l’Aide suisse à la montagne, Éric Marguet a pu acheter dix machines CNC d’occasion.