La nature pour modèle

La nature pour modèle

Die alpine Permakultur auf der Schweibenalp ist ein Versuchsfeld für eine alternative, ökologische Landwirtschaft.

La Schweibenalp est un alpage particulier. On y cultive, sur un mode de permaculture, des légumes, des fruits, des plantes aromatiques et des champignons. Et tous ceux qui souhaitent savoir comment cela fonctionne peuvent suivre des cours proposés par les jardiniers. Ils y apprendront ce qu’est un Walipini.

Dans le «Seigneur des anneaux», c’est un hobbit qui pourrait apparaitre a la porte de la maisonnette construite sous un monceau de terre, mais nous ne sommes pas au milieu de la Terre mais sur l’alpage de Schweibenalp, au-dessus du lac de Brienz. Et il s’agit ici d’une serre. Susanne Wacker se tient dans l’embrasure de l’etroite porte encadree de blocs de pierre. «Cette serre souterraine, c’est un walipini, un systeme developpe par les Indiens des Andes», explique l’horticultrice. A l’interieur, une multitude de plantes qui vont du romarin au pecher, et desquelles se degage une odeur intense. «Les serres souterraines sont ideales pour prolonger la periode de vegetation des plantes et leur permettre de supporter l’hiver «, ajoute-t-elle. Et le tout sans faire appel au chauffage artificiel. «Les parois et le sol en terre et en pierre gardent la chaleur du soleil. Les temperatures sont ici toujours trois a quatre degres plus elevees qu’a l’exterieur, meme quand il gele.»

La polyculture privilégiée

Le cycle energetique vertueux, tel qu’il est mis a profit dans les walipinis, est l’une des caracteristiques de la permaculture. Ce concept agricole, developpe au milieu des annees 70, est base sur l’ecologie mais va plus loin encore. «La permaculture est un mode d’action agricole qui prend en consideration la biodiversite de chaque ecosysteme «, explique Susanne Wacker. Plus concretement: c’est une agriculture qui s’inspire de la nature. «Nous pratiquons la polyculture et non la monoculture». Les parasites et les maladies se repandent moins facilement et les insectes utiles tels que les abeilles, les coccinelles ou les guepes solitaires en beneficient. La diversite des plantes a aussi une influence positive sur la fertilite des sols, que nous traitons aussi en les recouvrant de matiere organique et en ajoutant des fertilisants naturels. «La particularite chez nous, c’est l’altitude: 1100 m et le climat alpin, qui exigent des mesures particulieres pour la permaculture «, dit S. Wacker. L’alpage Schweibenalp est en fait a la fois un terrain d’experimentation et un centre de formation. On y pratique la permaculture depuis 2011. Les neuf collaborateurs experimentent diverses methodes de travail et transmettent leurs experiences dans divers cours et ateliers. Or, bien que ces cours ainsi que les produits (melanges d’herbes aromatiques, tisanes, jeunes pousses et semences) remportent un vif succes, les moyens financiers d’Alpine Permakultur Schweibenalp s’averaient insuffisants pour envisager des investissements. S. Wacker: «L’amelioration du systeme d’aeration de notre serre et l’assainissement de la route d’acces a notre exploitation n’auraient pas ete possibles sans le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards.»

Le projet en bref

  • Schweibenalp
  • Construction d'éléments de permaculture
  • Schweibenalp/BE

Susciter l’intérêt des paysans

Cet ete, Alpine Permakultur propose pour la premiere fois un cours a l’inten- tion des agriculteurs. «Il n’est pas facile de convaincre les paysans», argumente S. Wacker. Beaucoup d’entre eux pensent que la permaculture c’est bien pour les jardins prives, mais qu’elle ne se prete pas aux exploitations qui doivent degager un profit et pouvoir nourrir une famille.» S. Wacker et ses collegues voient donc en eux un certain potentiel. «Nous aimerions motiver les paysans a faire un essai, eventuellement sur une petite surface d’abord, afin de glaner des experiences sur la permaculture. « Pas necessaire pour ce faire de construire immediatement un walipini.

alpine-permakultur.ch

Texte et photos: Isabel Plana

Paru en juin 2017