Le poisson frais des Alpes, une nouvelle source de revenu

Grâce au soutien de l’Aide suisse à la montagne, Curdin Caper a pu mettre en place son élevage de truites canadiennes.

Le paysan de montagne grison Curdin Capeder s’attaque à une niche de marché : l’élevage de truites canadiennes. Il a l’intention de vendre ses produits aux restaurants gastronomiques et, de la sorte, renforcer les bases d’existence de sa petite exploitation.

Seule une infime partie du poisson que l’on consomme en Suisse est de production locale. Curdin Capeder, 29 ans, paysan de montagne grison, a estimé qu’il y avait là une niche de marché intéressante, car la demande de poisson est en augmentation. Il échafauda donc un projet plutôt inhabituel: monter un élevage de poissons comestibles. Le tout, dans le but de renforcer les bases d’existence de son exploitation laitière et d’améliorer ses perspectives d’avenir. Il est soutenu dans son initiative par son père et son frère, de même que par sa compagne. Les truites canadiennes élevées à environ 1400 m. d’alt. se distinguent par leur goût, leur aspect et leur haute valeur nutritive. «J’ai acquis le savoir-faire nécessaire moi-même et visité plusieurs installations», déclare le jeune entrepreneur qui ne laisse rien au hasard. En matière d’élevage, il se fait donc conseiller par des spécialistes de hautes écoles suisses, et sur le plan marketing, par des étudiants d’une école hôtelière, car il a l’intention de vendre ses produits aux meilleurs restaurants du canton.

Une production écologique

La production a démarré cet été dans quatre bassins que le jeune paysan innovant a construits lui-même. «L’eau vive de la montagne coule à travers les bassins et, après épuration, elle retourne dans le ruisseau. Une production 100 pour-cent écologique donc.» Les jeunes poissons sont fournis actuellement par un éleveur habitant l’Oberland bernois, mais seront élevés sur place plus tard. Ils sont nourris avec des céréales et des restes de poisson. Les premières truites produites à Lumbrein seront mises sur le marché au printemps 2009. L’objectif est d’en produire dix tonnes par an. L’ASM a soutenu ce projet novateur en accordant une aide de départ substantielle, qui profitera non seulement à cette famille, mais aussi à la population du village, car si l’entreprise est florissante, cela créera de nouveaux emplois.

Infos et commandes: curdin.capeder@bluewin.ch, Tél. 079 227 51 42

https://www.capederfood.ch/alpenfischzucht

Paru en décembre 2008

Le projet en bref

  • Lumbrein/GR