Les pistes de VTT attirent de nouveaux touristes

Les pistes de VTT attirent de nouveaux touristes

Fortes d'un flowtrail attirant les VTT-istes l'été, les pistes de sport Marbachegg sont équipées pour l'hiver.

Le changement climatique impacte de plus en plus les stations de ski de basse altitude. La solution: passer du tourisme d’hiver au tourisme d’été en créant de nouvelles offres. Marbachegg AG avec ses pistes de mountain bike a entrepris cette mutation depuis longtemps. Et prochainement un nouveau biketrail devrait attirer encore davantage de touristes.

En sortant du virage à gauche, il y un petit saut, il faut continuer sur sa lancée et attaquer le plus haut possible le prochain virage relevé, à droite. Cela ne suffira peut-être pas pour maîtriser correctement le prochain saut. Arrivé en bas, il faut donc raccrocher son vélo à une gondole, remonter... et retenter l’expérience.

Le flowtrail sur le Marbachegg a été conçu pour que même des VTT-istes peu expérimentés puissent maîtriser la trajectoire. Ceux qui veulent exploiter tout le potentiel de la piste doivent faire des prouesses techniques. Ramon Hunziker de l’équipe FlyingMetal Crew, qui a construit le trail, explique que son objectif était de construire une piste qui soit facile, mais qui procure aussi du plaisir aux freestyle-bikers chevronnés.

Stefan Wittwer, directeur de l’entreprise et responsable technique des pistes de sport Marbachegg AG se considère lui aussi comme un débutant. «Je bike souvent et avec plaisir mais jusqu’à il y a peu, je faisais encore partie de ceux qui allaient à la même vitesse à la descente qu’à la montée», dit-il en riant. C’est en partie à lui que l’on doit que Sportbahnen Marba-cheff AG ait choisi les VTT-istes comme nouveau public-cible touristique. Après avoir hésité au début, le président Martin Knüsel est lui aussi tout feu et flamme. Il commente: «Avec un chiffre d’affaires de 60 pourcent en été, nous serons à même d’affronter les prochains défis du réchauffement climatique». Ce pourcentage devrait cependant encore grimper car en tant que domaine skiable de basse altitude nous devons considérer que chaque jour de neige est un cadeau et non un dû. C’est la raison pour laquelle il est indispensable d’attirer de nouveaux genres de touristes en été, d’autant plus que dans la région les offres pour les bikers ne sont pas légion.

Le projet en bref

  • Les pistes de sport Marbachegg
  • Construction d'un flowtrail
  • Marbach/LU

Des idées erronées

L’entreprise de tourisme décida donc de réaliser un biketrail. Martin se souvient: «Nous n’avions à l’époque pas grande idée et nous imaginions construire un flowtrail qui pourrait aussi servir en hiver de piste de luge». Des discussions avec des firmesspécialisées dans la construction de biketrails ont révélé rapidement que le projet n’était pas réaliste sans faire de grands compromis.

Ce début d’été, 30 mois seulement après les premières tractations, le trail a pu être inauguré. «Le fait que tout soit allé si vite est révélateur» selon le président. Toutes les instances concernées ont en effet pris conscience de l’importance des trains de montagne pour la région. Le trail passe à travers la forêt et les pâturages, et les terrains appartiennent à plusieurs propriétaires. Nous avons réussi à trouver une solution qui convienne à tous, et les associations de protection de l’environnement n’ont émis aucune objection, ce dont je suis fier.» Ramon, le constructeur du trail, est du même avis. «J’ai déjà construit de nombreux trails mais la phase préparatoire ne s’est jamais aussi bien passée.»

Paru en