Monuments anciens remis en valeur

Monuments anciens remis en valeur

Depuis 2019, l’Aide suisse à la montagne soutient fnancièrement la Fondation «Vacances au cœur du patrimoine» afn que les bâtiments classés monuments historiques dans les villages de montagne ne tombent pas en ruines.

Où trouve-t-on des maisons de pierre rustiques, des ruelles tortueuses au cachet tout italien où tout respire la joie de vivre? Au sud du Gotthard, au Tessin bien évidemment! Tout le monde connaît les charmants petits villages des régions de montagne de ce canton, comme Moghegno, un hameau de 350 âmes sur la rive droite de la Maggia. On y vit pratiquement
comme par le passé, comme en témoignent les vénérables constructions datant du Moyen-Age qui sont l’apanage de ce village. L'une d'entre elles, c’est la Casa Portico. Cette bâtisse classée monument historique est désaffectée depuis plusieurs décennies. Et jusqu’à il y a peu, des signes de dégradation étaient bien visibles. La maison menaçait de s’écrouler. Afin d’éviter d’en arriver là, la fondation «Vacances au cœur du patrimoine» en a pris soin. La fondation rénove des bâtiments classés «monuments historiques» et les loue ensuite comme appartements de vacances. «Il était grand temps d’intervenir pour la Casa Portico car comme dans cette rangée de maisons les bâtiments sont tout près les uns des autres, si l’un deux s’écroulait cela aurait provoqué un effet de domino et peu à peu tous les bâtiments à droite comme à gauche se seraient écroulés», explique Kerstin Camenisch, la directrice de «Vacances au cœur du patrimoine». Avec le soutien de l’Aide suisse à la montagne, la fondation a pu acheter la vieille bâtisse
de pierre et entreprendre peu après des travaux de rénovation.

Le projet en bref

  • appartements de vacances
  • rénovation
  • Moghegno/TI

Cette coopération de l’Aide suisse à la montagne avec «Vacances au cœur du patrimoine» a débuté en 2019. Kurt Zgraggen, co-directeur de l’Aide suisse à la montagne: «Ce partenariat nous permet de promouvoir le tourisme proche de la nature et de contribuer à ce que autochtones et visiteurs puissent se rencontrer dans ces villages.» Les travaux de rénovation de la Casa Portico ont duré plusieurs mois. Des mois pendant lesquels on
pouvait rencontrer devant la maison un groupe d’habitantes âgées du village qui bavardaient en se remémorant le bon vieux temps. «Je me réjouis que la vie revienne bientôt ici, car pour l’instant cette maison vide reflète la tristesse», dit l’une d’elles.
Les travaux ont représenté un véritable défi. «Dans des maisons aussi anciennes, la réalisation des travaux d’assainissement est compliquée», témoigne Antonio Pisoni, l’architecte responsable. «Surtout quand on doit modifier le moins possible la structure
de base afin que le bâtiment continue à répondre aux exigences de la protection du patrimoine. Le menuisier local le confirme. «Il faut savoir improviser. Comme toutes les parois étaient de biais, j’ai passé beaucoup de temps sur place à bricoler jusqu’à ce que cela joue au millimètre près. De tels défis sont cependant ce qui rend mon métier si plaisant.» Les travaux de la maison Casa Portico sont entretemps terminés. Le bâtiment a retrouvé son lustre d’antan et il sera bientôt prêt à accueillir ses premiers hôtes. L’Aide suisse à la montagne a également financé un monument pour les vacances à Souboz dans le Jura bernois à 850 m d’altitude: la «Maison Heidi». Cette ferme jurassienne cossue sera d’abord rénovée en douceur avant de devenir une maison de vacances pour quatre à six personnes.

www.ferienimbaudenkmal.ch

Texte: Anja Hammerich

Images: Nancy Wolf

Paru en août 2020