«Notre atout: le calme et un cadre naturel»

Un agrotourisme dans le Safiental : voici le projet de la famille Gander.

A l’avenir, quand les enfants de la famille Gander se mettront à travailler dans la ferme de leurs parents, ils auront la certitude que les efforts consentis en valaient la peine. Le projet d’agrotourisme de la famille a en effet permis de créer de bonnes bases, qui permettront aux deux générations d’assurer leur avenir en commun.

«Nous avons longuement réfléchi à ce que nous pourrions faire avec notre étable désaffectée», expliquent Julia et Hanspeter Gander, qui exploitent une ferme dans le Safiental. «Nous n’avions à vrai dire que deux possibilités: la détruire ou la transformer. Les paysans optèrent pour la deuxième solution avec une idée précise en tête: la transformer en hébergements pour touristes afin de s’assurer des compléments de revenus essentiels». Cette nouvelle source de revenus vient compléter l’élevage de 12 à 14 vaches et 36 têtes de jeune bétail, vendus pour la plupart en plaine pour l’engraissement. La viande de veau est commercialisée sous le label «Terra Suisse». Jusque-là, la famille vivait, bien que modestement, de son exploitation, mais Julia Gander témoigne: «En vue de l’avenir, nous voulions nous créer des sources de revenu complémentaires nous permettant d’assurer des bases d’existence pour les deux générations.» Les Gander ont obtenu le feu vert pour la transformation de leur étable il y a deux ans, cependant les frais inhérents constituaient un obstacle insurmontable pour cette famille de paysans. «C’est finalement l’Aide Suisse aux Montagnards qui a sauvé notre projet. Sans son soutien, nous aurions pu attendre encore des années avant d’entreprendre la transformation de l’étable», souligne la paysanne qui a 55 ans.

Des bases offrant un potentiel de développement

Grâce à l’investissement inconditionnel de Hanspeter Gander, les hébergements ont finalement pu être réalisés et ont été loués pour la première fois l’été dernier. Et ils ont du succès, comme en témoigne Hanspeter: «Le logement a été loué 13 semaines. Le logement des Gander constitue une offre importante pour l’agrotourisme dans la vallée de Safien, car il n’y a que peu de possibilités d’hébergement pour les touristes dans la commune et les environs. «Quand il n’y a pas assez de lits, les randonneurs repartent au bout d’une journée, et les retombées économiques sont maigres pour notre vallée», déclare Gander. Sa femme ajoute: «Notre exemple prouve que les excursionnistes d’un jour peuvent se convertir en hôtes de plus longue durée. Notre atout, c’est le calme et un cadre naturel, et ils ont du plaisir à séjourner ici.» Pour les randonneurs, la vallée de Safien est un véritable paradis en été et il est idéal en hiver pour les randonnées à ski, le ski de fond et les balades en raquettes. Les Gander sont convaincus des opportunités de développement de leur nouvelle source de revenus. «Quand notre offre sera mieux connue, nous pourrons louer notre logement jusqu’à 20 semaines par an», déclare Julia, optimiste.

Paru en juillet 2011

Le projet en bref

  • Safien/GR