«Nous avons tout remanié.»

Dans le Val Mustair, la voûte de la cave de l’atelier de tissage Tessanda a été aménagée en salle de cours et d’exposition.

«Beaucoup de touristes nous demandent s’ils peuvent suivre un cours de tissage», raconte Gabriella Binkert. La présidente de la fondation a conduit l’atelier de tissage artisanal de Santa Maria/GR vers le succès. L’aménagement de la voûte de la cave en local de cours et dexposition a été réalisé avec le soutien de l’Aide suisse à la montagne – il renforce l’entreprise de manière durable.

Depuis que Gabriella Binkert, 49 ans, a repris la présidence de la fondation il y a trois ans, un vent nouveau souffle dans les vieux murs de l’atelier de tissage artisanal Tessanda. «En 2006 tout était sur le point de basculer» explique-t-elle en analysant le passé. «Alors que nous n’étions plus en mesure de verser les salaires, le Conseil de fondation a dû décider si nous voulions tout arrêter ou tout réorganiser de fond en comble. » Gabriella Binkert était persuadée que la fermeture de l’exploitation serait un désastre pour l’économie de la vallée. «D’une part nous aurions perdu quatre places de travail, d’autre part nous aurions menacé l’unique possibilité du pays de faire un apprentissage de tisseuse à l’école professionnelle de Santa Maria. Les élèves et le personnel enseignant viennent de toute la Suisse dans notre vallée isolée; nous profitons de leurs connaissance mais également de leur pouvoir d’achat.»

«Se battre pour toute la vallée»

Avec son collègue Chasper Melcher du Conseil de fondation Gabriella Binkert a mis l’exploitation traditionnelle sens dessus dessous. «Nous voulions nous battre, pour la Tessanda, pour toute la vallée.» Aujourd’hui, le travail des jeunes tisseuses est à nouveau rentable: l’assortiment de la Tessanda a été étendu de manière ciblée et toutes les étoffes invendues ont été réutilisées pour créer de nouveaux produits. De nos jours, les produits de la Tessanda trouvent preneurs bien au-delà de la vallée. Les propriétaires de maisons de vacances de l’Engadine en sont particulièrement friands. Binkert raconte: «Nous avons déjà pu livrer différentes étoffes pour l’habillage d’ensembles de meubles complets.» Pour assurer son avenir, la Tessanda doit encore renforcer le contact direct avec sa clientèle afin de lui présenter l’exceptionnelle qualité de ses produits manufacturés. L’aménagement de la voûte de la cave, financé en majeure partie par l’Aide suisse aux Montagnards, permettra de créer les conditions cadres nécessaires pour y arriver. Actuellement, la voûte de la cave demeure dans la pénombre, inutilisée. Gabriella Binkert explique: «De nombreux touristes souhaitent confectionner eux-mêmes un châle qu’ils pourront emporter à la maison après leurs vacances.» Grâce au nouvel aménagement, une tisseuse pourra encadrer les personnes de passage désireuses de s’initier au tissage alors que les autres poursuivront leur travail au premier étage sans être dérangées.


https://www.tessanda.ch/

Paru en novembre 2009

Le projet en bref

  • Sta. Maria Val Mustair/GR