Petites graines – grands effets

Petites graines – grands effets

La cameline est une plante peu connue et ses graines sont minuscules. Et pourtant elles contiennent beaucoup d’acides gras oméga-3. Et elles sont délicieuses.

Jean-Marc Pittet tient une ferme à Villarlod dans le canton de Fribourg. Il y a quelques années, ce paysan s’est découvert une véritable passion pour la cameline de la famille des brassicacées et ses minuscules graines.

Afin de ne pas devoir nourrir ses poules pondeuses et son bétail à l’engrais avec du soja importé, il a commencé, il y a un certain temps déjà, à cultiver d’anciennes sortes de céréales et de légumineuses,telles que les lentilles et les petits pois, comme le faisaient ses ancêtres. C’est comme cela qu’il a découvert la caméline.

Cette plante délicate convient bien à la méthode des cultures associées, par exemple avec des petits pois. Si techniquement il y a encore de nombreux défis à relever dans l’agriculture biologique, cette méthode présente de nombreux avantages. La récolte des minuscules graines de la cameline implique cependant un travail considérable et nécessite beaucoup de doigté. Pour les semer, Jean-Marc doit mélanger les petits grains avec du sable, afin de pouvoir régler plus finement sa machine à semer. Et au moment de la récolte, il doit veiller à ce que les minuscules graines ne s’envolent pas. Tout se complique encore quand il s’agit de séparer les grains du reste de la plante. La récolte des deux, voire trois cultures associées va passer au travers d’un trieur séparateur à tambour équipé de différents cribles, ce qui permet de séparer les graines en une seule étape. Il a la taille d’un camion de moyenne grandeur. Celui de Jean-Marc est neuf et ne serait pas là sans le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards. Il le partage d’ailleurs avec deux autres agriculteurs Josquin Pasquier et Bertrand Perritaz, qui cultivent également d’anciennes diversités de céréales, et avec lesquels il s’est associé pour l’achat de l’engin. Tous les trois offrent aussi à d’autres paysans de la région la possibilité de venir épurer et trier leurs céréales. C’est donc pour eux non seulement une occasion de se simplifier la tâche, mais aussi d’obtenir de petits revenus complémentaires.

Le projet en bref

  • Paysans des montagnes
  • Machine de nettoyage et de triage de grains
  • Villarlod/FR

Riche en oméga-3

Pour Jean-Marc cependant, ce qui compte avant tout ce sont ses graines de cameline. Même avec une machine moderne, elles lui donnent beaucoup à faire. L’effort en vaut cependant la peine. «La cameline est riche en acides gras Omega-3. Les gens courent à la pharmacie pour se procurer des pilules contenant cette précieuse substance, or ils obtiendraient exactement le même effet avec un peu d’huile ou quelques graines de cameline dans leur salade, explique Jean-Marc. «De plus, c’est délicieux!»

Jean-Marc a réussi à convaincre bon nombre de cuisiniers de haut niveau, qui sont devenus entre temps des clients réguliers. Inlassablement, il continue cependant à se battre pour faire connaître «sa» cameline, démarche les magasins de spécialités et tient des stands dans les foires gastronomiques. Il veut absolument que ses petites graines deviennent un ingrédient de premier ordre.

camelina.ch


Texte: Max Hugelshofer

Photos: Yannick Andrea

Paru en mars 2017