Rénovation d'une fromagerie pour des bases solides.

La famille Schwizer possède sa propre route d'accès.

Une maison sans route d’accès est inutilisable. Maintenant la famille Schwizer a construit une voie d’accès vers le bâtiment qui était resté vide et a rénové la maison. Désormais, le domaine de cette famille comprenant aujourd’hui trois générations continuera de leur assurer des revenus.

Andrea Schwizer parque sa voiture bien chargée directement devant -l’entrée de la maison puis en ouvre le coffre pour décharger ses emplettes. Un fait banal, dirait-t-on. Pas pour les -Schwizer cependant, qui n’avaient jusqu’alors pas de voie d’accès à leur maison. Une situation qui perdure depuis longtemps dans l’histoire de cette exploitation de montagne. La famille Schwizer est depuis des -décennies à la tête d’une petite exploitation avec des vaches et des chèvres à Halden, au-dessus d’Unterwasser/SG, laquelle assure des revenus à deux générations. Au départ, la situation était cependant loin d’être idéale, au milieu de leur exploitation se trouvant un hectare de terrain avec une maison qui n’appartenaient pas aux Schwizer. En 2008, Alois, le père, eut l’occasion d’acheter le terrain et de -rénover la maison qui n’était plus habitée depuis deux ans. Pour que son fils Werner puisse y emménager avec son épouse Andrea avec leur petit Tobias d’ un an et demi, il était impératif de construire une route d’accès. Jusqu’alors, il fallait passer à travers champs pour accéder à la ferme, et chausser des raquettes en hiver. Des conditions impensables pour les Schwizer. «Pour pouvoir vivre ici, il nous fallait un chemin, aussi bien pour le -travail et les courses que pour nous rendre à l’étable», souligne Andrea, 28 ans. «Le chemin d’accès nouvellement construit, composé de deux pistes en béton, vaut son pesant d’or», ajoute Werner Schwizer.

Viabilité assurée

On profita des travaux pour bétonner le chemin de gravier qui menait de la route communale à l’étable. «C’est aussi un grand allégement. Le chemin de gravier n’était pas adapté à la nature du terrain, ce qui rendait le déneigement difficile en hiver. Il y avait de plus en plus de trous, qu’il fallait combler au printemps.» Sans aide, les Schwizer n’auraient pas pu financer le projet. «Nous sommes très reconnaissants à l’Aide Suisse aux Montagnards qu’elle ait pris à sa charge le montant manquant. Cela nous a permis de -mener à bien la rénovation», souligne -Werner Schwizer. Désormais, des chemins fiables relient enfin les bâtiments et permettent l’utilisation de divers engins tout autour de la ferme. La maison, vide jusqu’ici, est maintenant habitable et la jeune -famille, qui exploite la ferme depuis cette année, peut y vivre en voisinage des -parents de Werner, lesquels leur donnent quotidiennement un sérieux coup de main.

Paru en novembre 2011

Le projet en bref

  • Unterwasser/SG