Sécurité accrue pour la formation des forestiers

Dans le Mittelschanfigg, les abris pour les appareils de l'exploitation forestière étaient bien trop petits. Ce n'est plus le cas grâce à l'Aide suisse à la montagne.

En raison d'installations inadéquates, la sécurité et la santé des employés était insuffisante. En outre, le stockage de matériels d'exploitation tels que le diesel et l'essence n'était plus conforme aux exigences légales.

L’ancienne exploitation forestière, dans le Mittelschanfigg, disposait d’un hangar trop exigu pour y entreposer ses appareils et ses machines. Comme les installations étaient défectueuses, les mesures visant à assurer la sécurité et la santé des ouvriers étaient insuffisantes. Par ailleurs, le stockage des combustibles, tels que le diesel et l’essence ne répondait plus aux exigences légales. «Nous n’avions même pas suffisamment de place pour entreposer toutes nos machines au sec», déclare Werner Giger, garde forestier du district. «Sans la construction d’un nouveau bâtiment, l’exploitation n’aurait pas pu continuer; il aurait fallu délocaliser et confier le travail à des entrepreneurs à l’extérieur ou à des exploitations des environs. Le tout se serait soldé par la disparition de cinq emplois dans nos communes.»

Des possibilités de formation supplémentaires

Le nouveau bâtiment a été construit avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards. Il a été inauguré en 2007 et est exploité par les communes de St. Peter-Pagig, Peist et Molinis. Sa nouvelle infrastructure a été déterminante pour la création de deux places d’apprentissage. En effet, l’ancien bâtiment ne disposait pas des installations nécessaires à la formation. Les places d’apprentissage nouvellement créées sont un atout apprécié dans le Mittelschanfigg. Et la possibilité de pouvoir faire un apprentissage tout près de leur lieu de domicile renforce encore les liens des jeunes avec leur patrie.

Une efficacité accrue

Le travail de cette exploitation forestière comprend l’exploitation des forêts, la protection des jeunes plants, l’entretien des chemins forestiers et l’aménagement des cours d’eau. Une grande partie de la forêt protège les villages de montagne environnants des avalanches et des chutes de pierres. Le bâtiment comprend aussi une halle pour le petit bois, qui permet d’écouler le bois de moindre qualité, sous forme de combustible neutre en CO2. Ce petit bois permet par ailleurs de chauffer le bâtiment ainsi qu’un immeuble. Et l’offre est susceptible d’être élargie. Werner Giger résume ainsi les avantages du nouveau bâtiment: «nous pouvons désormais effectuer notre travail beaucoup plus efficacement que par le passé, et avons tout sous un même toit: les machines, le bureau, ainsi que des salles chauffées, où nous tenir, et qui permettent aux apprentis de réviser leurs cours quand il fait mauvais temps.»Cette exploitation forestière du Mittelschanfigg repose aussi sur des bases solides pour l’avenir. Grâce à son infrastructure moderne, elle assure des places de travail et d’apprentissage essentielles. Les travaux forestiers peuvent se poursuivre et ne doivent pas être confiés à des entrepreneurs à l’extérieur. Ils contribuent donc à la création de richesses dans la région.

Paru en mars 2008

Le projet en bref

  • St. Peter-Pagig/GR