Un alpage ouvert désormais toute l’année

Un alpage ouvert désormais toute l’année

Fondue et luge de nuit: une offre proposé par Nadja et Simon Santschi

Un domaine de ski de fond et des chemins de randonnée d’hiver magnifiques, une piste de luge épatante – mais aucun bistrot à la ronde! Nadja et Simon Santschi ont décidé de remédier à ce manque.

En été, le chalet en rondins sur l’alpage de Site dans le Simmental faisait office de bistrot depuis des années. En plus de traire les vaches et de faire du fromage, Nadja et Simon étaient au service de leurs clients: des randonneurs, des promeneurs, mais aussi de plus en plus de groupes. La raclette et la fondue à base de fromage d’alpage y étaient très prisées tant pour les fêtes de famille que pour les sorties d’entreprises.

En hiver, l’alpage était fermé. Les Santschi déménageaient de Zweisimmen à Grindelwald où le couple travaillait depuis des années dans une école de ski. «Ce mode de vie alternatif nous plaisait», nous confie Nadja. Mais les perpétuels déménagements devenaient fastidieux avec le temps.» C’est alors que les exploitants de la piste de fond du Sparenmoos, sur lequel se trouve l’alpage de Site, leur ont demandé s’ils n’avaient pas envie d’ouvrir le bistrot d’alpage toute l’année. Le seul hôtel qui restait là-haut avait changé de propriétaire et le restaurant qui en faisait partie n’était pas souvent ouvert. En hiver, les touristes n’avaient donc pas la possibilité de se restaurer.

Des investissements indispensables

L’idée souriait aux Santschi qui estimaient qu’ils auraient certainement suffisamment de clients. Financièrement, c’était aussi un atout de pouvoir vendre leurs produits d’alpage toute l’année. Or le chalet n’était pas bien isolé. Le poêle à bois dans la cuisine était la seule possibilité de chauffage et il fallait laver la vaisselle à l’extérieur. Un projet difficilement réalisable donc sans consentir de grands investissements. Nous avons longuement réfléchi, calculé, fait des plans», explique Simon, mais si l’Aide Suisse aux Montagnards ne nous avait pas soutenus, nous n’aurions probablement pas osé nous lancer.»

Les touristes du Sparenmoos auraient alors manqué quelque chose, tout comme les Santschi d’ailleurs, qui apprécient en effet de passer l’hiver à 1560 m d’altitude, loin de la civilisation. «C’est magnifique, en particulier le matin quand il n’y a encore personne», s’exclame Nadja. Elle se lève parfois une heure plus tôt pour s’occuper des tâches essentielles et profite de faire ensuite un tour à ski de fond avant que les premiers clients arrivent.

www.santschis.ch

Texte: Max Hugelshofer

Photos: Yannick Andrea

Paru en novembre 2018

Le projet en bref

  • Famille Santschi, Alpage Site
  • Bistrot d’alpage
  • Zweisimmen/BE