Un ancien métier artisanal reprend du service

Les cloches des vaches viennent enrichir la gamme du Toggenburg.

«L’univers des sons du Toggenburg» s’enrichit d’une nouvelle attraction: une fonderie de cloches qui ne manquera pas d’attirer les touristes. A l’avenir, dans toute la région du Säntis, les vaches porteront des cloches forgées à Alt St.Johann.

Dans le haut Toggenburg, tout tourne autour des sons. Et cela fait des années que des têtes pensantes recherchaient des idées novatrices pour promouvoir cette région touristique sous un nouvel angle. En 2002, l’idée de créer un univers des sons commença à faire son chemin. Le sentier des sons, qui va de Alt St.Johann à Wildhaus, est très apprécié des familles. On peut y expérimenter en plusieurs endroits divers sons et timbres ainsi que de curieux instruments. Le Festival des voix de la nature, qui a lieu tous les deux ans, a quant à lui acquis une notoriété internationale. C’est avec des attractions de ce genre que la Fondation Klangwelt (Univers des sons) attire les touristes dans la vallée. Cela amène des clients dans les téléphériques, les restaurants, les hôtels ainsi que dans les commerces. La fonderie de cloches de Alt St.Johann vient ainsi compléter le puzzle de l’univers des sons. Les visiteurs peuvent y voir par exemple des forgerons au travail, à l’instar d’Andreas, ou alors un artisan fabriquant des «Hackbrett». Ils peuvent aussi prendre part à des workshops avec des artistes ou faire des expériences dans un laboratoire du son et se procurer des produits de la forge dans une boutique.

Un métier artisanal de retour dans le Toggenburg

C’est un ancien moulin du 16e siècle qui abrite cette forge. Lorsque, il y a quelques années, la boulangerie qui occupait les lieux ferma, la Fondation Klangwelt a repris le bâtiment. Un achat qui, lié aux travaux de rénovation, dépassait son budget. Alois Ebneter, son directeur, était tributaire de dons pour la réalisation du projet. L’Aide Suisse aux Montagnards apporta donc son soutien. «Sans l’Aide Suisse aux Montagnards, la fonderie de cloches n’existerait pas», déclare Ebneter, qui ajoute: «Jamais nous n’aurions pu réunir les fonds nécessaires!» Ce n’est en effet que quand l’Aide Suisse aux Montagnards eut promis son aide que le projet a pu se réaliser. La fonderie de cloches de Alt St. Johann revêt une grande importance pour le tourisme régional, mais elle fait surtout revivre les traditions locales. Les grelots typiques que les vaches portent autour du cou dans la région du Säntis proviennent toutes du Tyrol. Les fonderies y exercent ce métier artisanal depuis des siècles, mais ce dernier tend à disparaître. Il n’y a là-bas plus qu’un seul fondeur de cloches qui maîtrise cet art. Il réside dans le village de Strengen. «Notre fonderie permet d’atteindre deux objectifs: nous perpétuons le métier et le ramenons chez nous dans le Toggenburg», dit Ebneter.

http://www.klangwelt.ch/de/klangschmiede

Les faits en revue

Avec Martina Fischli, _Gestionnaire Projets Tourisme, Aide Suisse aux Montagnards_

**Par quoi avez-vous été personnellement convaincue dans ce projet?**

Martina Fischli: La grande polyvalence de cette offre culturelle et touristique entièrement basée sur les sonorités. Outre les forgerons du son, « L’univers du son au Toggenburg » propose un sentier du son, un festival du son et du wellness par les sons. Les promoteurs du projet ont été très innovateurs et ils ont su commercialiser le Toggenburg comme région des sonorités.

**Lors de la mise en œuvre, quelles ont été les principales difficultés à surmonter pour les promoteurs du projet?**

L’univers du son a été lancé par quelques personnes aux idées novatrices qui se sont engagées bénévolement durant les premières années. Désormais, l’univers du son est géré par une fondation disposant de ses propres bureaux avec quatre collaborateurs. Le passage d’une organisation basée sur le volontariat à une structure professionnelle est un processus difficile qui ne peut être maîtrisé qu’avec une très bonne communication interne.

**Quelle était la structure de financement du projet?**

  • Fonds propres: 6 pourcents
  • Subventions: 21 pourcents
  • Contributions à fonds perdu de tiers : 57 pourcents
  • Contribution de l’Aide Suisse aux Montagnards: 17 pourcents

**Est-ce que d’autres étapes ont suivi la réalisation du projet?**

L’Univers du son planifie actuellement la construction d’une maison du son au bord du Lac de Schwendi sur les hauts d’Unterwasser. Elle sera mise à la disposition de musiciens professionnels et amateurs pour des répétitions, des cours ainsi que des recherches et expériences musicales.

Paru en juillet 2011

Le projet en bref

  • Alt St. Johann/SG