Un pont pour l’avenir

Un pont pour l’avenir

Le seul pont pour traverser la Meienreuss dans un périmètre de plusieurs kilomètres était pourri et menaçait de s’effondrer. Il a été totalement reconstruit et peut désormais être emprunté en toute sécurité.

«Avant que les planches pourrissent à nouveau, il va passer beaucoup d’eau sous les ponts», déclare Sepp Baumann en frappant avec sa chaussure de montagne sur la balustrade du pont de Litzig. Il est l’un des paysans qui empruntent régulièrement ce pont qui enjambe la gorge de la Meienreuss. Il charrie du foin sur son transporteur depuis le versant nord de la vallée jusqu’à son exploitation sur la route du Susten de l’autre côté, ainsi que du fumier dans la direction opposée. Baumann est membre de la corporation de la commune bourgeoise de Wassen à laquelle ce pont du sauvage Meiental appartient. Il y a un an encore, il était dans un piteux état. L’eau avait endommagé les fondations et le bois des planches était pourri. Comme il n’y avait pas ­d’autre passage au-dessus de la Meien­reuss à plusieurs kilomèt­res à la ronde, il était impératif de le remplacer. Or, pour la corporation de la commune bourgeoise un nouveau pont représentait une charge financière énorme, qu’elle n’était pas en mesure d’assumer seule. Ce n’est que grâce au soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards, qu’un nouveau pont a pu être construit.

Texte et photo: Max Hugelshofer

Paru en mars 2013

Le projet en bref

  • Corporation d’une commune bourgeoise
  • Construction d’un pont
  • Meien/UR