«Une fondation pour l'avenir»

Le réseau d’aide à la jeunesse « Integration » procure un foyer à des enfants et des adolescents auprès de familles d’agriculteurs. La construction d’un pavillon scolaire qui abritera l’école est en construction.

Le projet d’aide à la jeunesse Integration a débuté il y a dix ans. Il apporte un soutien à de jeunes gens issus de milieux à problèmes et leur offre de nouvelles perspectives. La famille d’accueil Bigler participe au projet depuis la création du réseau d’aide à la jeunesse. Toni Bigler raconte : «Nous étions à la recherche d’une deuxième source de revenu car notre exploitation n’était pas assez rentable. De plus, nous nous sentions prêts et avions assez de place pour pouvoir accueillir des enfants chez nous ». Le défi est important pour tous les membres de la famille y compris pour leurs trois propres enfants : «Il faut du temps, de la patience et de l’endurance » explique Toni Bigler. Comme toutes les familles d’accueil, les Bigler sont rémunérés pour leur travail d’assistance. «Le projet a créé des emplois durables dans une région fortement touchée par les réformes structurelles », conclut Urs Kaltenrieder de la fondation Integration Emmental, qui dirige le projet. «Une situation familiale stable, le rythme journalier bien organisé, la place suffisant dans et autour de la ferme ainsi que la vie avec les animaux sont des ressources précieuses de la campagne», explique le pédagogue social et thérapeute systémique.

La fin de l’enseignement dans des containers

Dans les familles d’agriculteurs vivant dans des fermes disséminées dans le vaste Emmental, les enfants accueillis sont pleinement intégrés dans la vie quotidienne. Certains d’entre eux peuvent fréquenter l’école publique, d’autres se rendent à l’école à horaire continu interne qui offre dix postes de travail à temps plein ou partiel. Jusqu’à maintenant, l’école interne était abritée dans des containers loués à Eggiwil. Cette solution provisoire ne pouvait pas durer éternellement. Afin de professionnaliser l’infrastructure, la fondation Integration Emmental a pris en main la construction d’un pavillon fonctionnel. Persuadée de la nécessité du projet, l’Aide Suisse aux Montagnards a décidé de soutenir cette nouvelle construction. Swisscom Broadcast SA a également contribué à cette réalisation par un don d’entreprise effectué en faveur de l’Aide Suisse aux Montagnards. Pour Urs Kaltenrieder, Directeur général de l’aide à la jeunesse, le nouveau bâtiment scolaire et administratif d’Eggiwil représente une étape fondamentale. La famille d’accueil Bigler se réjouit aussi «Nous posons des fondations pour l’avenir » conclut Toni Bigler.

Les faits en revue

Avec Raphael Jaquet, Gestionnaire Projets Formation, Aide Suisse aux Montagnards

**Par quoi avez-vous été personnellement convaincu dans ce projet?**

Raphael Jaquet: La fondation Intégration était déjà assimilée et acceptée dans la région avant la nouvelle construction. La demande pour une extension était avérée. La construction du bâtiment scolaire et administratif a été une étape de développement logique.

**Lors de la mise en œuvre, quelles ont été les principales difficultés à surmonter pour les promoteurs du projet?**

Un tel projet repose entièrement sur son acceptation par la population. Un bon travail de préparation a été effectué pendant plus de dix années. De plus, dès le début, le grand public a été régulièrement informé de manière transparente sur le projet et sur son avancement.

**Quelle était la structure de financement du projet?**

  • Crédit d‘investissement: 26 pourcents
  • Hypothèque: 13 pourcents
  • Prêt: 16 pourcents
  • Fonds propres: 3 pourcents
  • Donation du terrain constructible: 6 pourcents
  • Contributions à fonds perdu de tiers: 4 pourcents
  • Contribution de l’Aide Suisse aux Montagnards: 32 pourcents

**A ce jour, l’exploitation fonctionne-t-elle conformément aux prévisions?**

Grâce à l’application rigoureuse de l’approche basée sur la tolérance des communes (placement uniquement dans des communes partenaires, garantie de préservation de la tolérance scolaire, information transparente du grand public, attention portée à la qualité plutôt qu‘à la quantité) le réseau d’aide à la jeunesse Intégration bénéficie aujourd’hui d’une reconnaissance importante auprès des autorités et du grand public.

Paru en novembre 2009

Le projet en bref

  • Eggiwil/BE