Une nouvelle conduite d’eau permet aux habitants de respirer

Tout le village profite de l’assainissement.

Les bisses sur les pentes raides à Eggenberg étaient dans un piteux état. Les habitants du village ont investi bien des heures de dur labeur dans leur entretien. L’assainissement complet non seulement soulage les habitants du village, mais il rend également possible à l’avenir l’exploitation des pentes, ce qui les protège des glissements de terrain.

Un habitant d’Eggerberg doit faire preuve de beaucoup d’engagement et de courage. De l’engagement pour entretenir un système d’irrigation suranné et du courage pour accomplir ce travail à des hauteurs qui donnent le vertige. Dans le petit village perché au-dessus de la vallée du Rhône, on irrigue les versants pentus depuis la nuit des temps. Il est impératif de traiter la mince couche d’humus des versants pentus, afin de protéger les pentes de l’érosion. L’eau nécessaire, provenant des glaciers, est collectée et distribuée par les bisses d’irrigation en partie vieux de 700 ans.

Assainissement des bisses

Les bisses historiques ont toujours donné beaucoup de soucis aux habitants. Après les intempéries, ou à la suite d’éboulements, elles devaient être remises en état, souvent manuellement et parfois avec des outils très lourds. Le problème était devenu critique lorsque le bisse défectueux «Eggeri» n’irriguait plus les pentes, mais inondait les caves des habitants d’Eggerberg. Or, l’assainissement de cette conduite dépassait les possibilités financières de cette petite commune valaisanne et elle s’adressa à l’Aide Suisse aux Montagnards.

Sécurité à la place d’inondations

Le soutien financier de l’Aide Suisse aux Montagnards a soulagé les habitants assidus d’Eggerberg. Le bisse a été rénové, tout en conservant sa conception d’origine. Aujourd’hui, l’eau n’inonde plus les caves, mais irrigue les cultures dans le hameau d’Eggen. La sécurité dans ce petit village de montagne est à nouveau garantie.

Paru en août 2006

Le projet en bref

  • Eggerberg/VS