Une nouvelle étable fait le bonheur du bétail et du paysan

Une nouvelle étable fait le bonheur du bétail et du paysan

Quand il travaille dans sa nouvelle étable, Beat peut désormais ménager son dos.

Des jours sans avoir mal au dos, c’est chose rare pour Beat Rieder. Quand il était gosse, il est tombé d’un fenil et s’est fracturé le crâne. La blessure a guéri rapidement sans laisser de séquelles. Mais personne n’a remarqué que son dos aussi avait souffert: trois vertèbres cassées qui se sont consolidées tant bien que mal. Or, avec la croissance, les douleurs arrivèrent. Pour décharger son dos, Beat et son épouse Seraina ont aménagé leur exploitation de montag­ne à Wiesen de façon à ce que les machines puissent effectuer les travaux les plus pénibles. Une démarche qui s’est avérée bénéfique. Dans la vieille éta­ble à stabulation entravée, le foin devait ce­pendant encore être réparti manuellement.

Avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards, les Rieder purent finalement transformer cette ancienne étable. Beat transporte désormais le foin au moyen d’une grue et l’évacuation du fumier est devenue moins pénible. La nouvelle étable ne fait pas seulement le bonheur des paysans. Le bétail aussi se sent à l’aise dans cette étable plus spacieuse et à stabulation libre. Et, depuis qu’elles ont déménagé, les vaches des Rieder donnent davantage de lait. Beat: «C’est la meilleure preu­ve que la transformation va­lait vraiment la peine.»

Paru en juin 2016

Le projet en bref

  • Paysan de montagne
  • Nouvelle étable
  • Davos-Wiesen/GR