En incapacité de travail du jour au lendemain

Soutenez Mischa Hofer de Hinterbergen/LU

Mischa Hofer est un paysan plein d’énergie. Un accident de travail l’a transformé des mois durant en spectateur de son exploitation de montagne située sur les hauteurs de Vitznau. Pour continuer à faire fonctionner sa ferme, il a besoin d’un remplaçant.

C’était le 3 juillet, en plein milieu de la période des foins. Mischa Hofer entendait installer sa remorque sur son utilitaire, comme il l’avait déjà fait cent fois. Mais cette fois, cet engin de plus d’une tonne a glissé vers lui lorsqu’il a desserré les sécurités. Par réflexe, Mischa a essayé de retenir la remorque et senti une déchirure dans son bras gauche. Il s’agissait du tendon du biceps inférieur, comme il l’a appris plus tard à l’hôpital. L’opération qui s’est ensuivie s’est bien passée; d’après le médecin, une guérison complète pouvait être envisagée, mais seulement dans six mois, pas avant. Dans l’intervalle, Mischa ne devait en aucun cas solliciter son bras.

Projet du Mois
Soutenez Mischa Hofer
Il faut 15'000 francs pour réaliser ce projet. Nous avons déjà collecté 7'580 francs. Aidez-nous à trouver les 7'420 francs manquants.
50% collecté
Il manque encore CHF
7'420
Donner Maintenant

Pour cet homme de 44 ans qui exploite sa ferme seul, cette nouvelle a constitué un choc. Qui allait s’occuper de ses vaches allaitantes zébu et de ses chèvres? Qui allait épandre le fumier et nettoyer l’étable? Heureusement, il a rapidement trouvé un bon remplaçant en la personne de Florian Lempen. Ils ont partagé les bancs de l’école et effectué ensemble leur formation secondaire d’agriculteur. Aujourd’hui, Florian se trouve trois ou quatre jours par semaine dans la ferme de Hinterbergen. Il effectue les tâches trop difficiles pour Mischa et son bras blessé. «Du coup, ça fonctionne plutôt bien, même s’il est encore très difficile pour moi de ne pas faire les choses moi-même», explique Mischa.

Alors tout va bien? Pas tout à fait. Financièrement, cette solution transitoire représente, bien sûr, une charge importante. «Aucun budget ne prévoit le financement d’un remplaçant», dit Mischa. L’Aide suisse à la montagne lui a assuré son soutien à hauteur de 15 000 francs. Toutefois, il nous manque encore 14 000 francs. Aidez-nous à rassembler cette somme.

 Cette autochargeuse a été déséquilibrée et est venue à la rencontre de Mischa Hofer.
Cette autochargeuse a été déséquilibrée et est venue à la rencontre de Mischa Hofer.