Enneiger dans la culture du Val Bregaglia

Enneiger dans la culture du Val Bregaglia

Daniel Erne a ouvert dans le Val Bregaglia un B&B qui est aussi un centre culturel.

Se préparer gentiment à la retraite ou à 50 ans tenter de nouvelles aventures? C’est la question que s’est posée Daniel Erne il y a quelques années. Il a opté pour la deuxième solution.

Le poêle à bois crépite et il émane une odeur de gâteau au chocolat sorti du four. Rayonnant, Daniel Erne sort la tête de la cuisine. «Avez-vous envie d’un goûter?» Oh combien! Qu’y a-t-il de mieux après une promenade hivernale qu’un gâteau maison et une tasse de café bien chaud?

Erne est amphitryon corps et âme. «J’ai toujours rêvé d’une maison de la culture», avoue-t-il. A passé 50 ans, ce Lucernois d’origine qui avait déménagé en Engadine il y a 20 ans a fait le pas. A Stampa, le lieu de naissance d’Alberto Giacometti, il a pu acquérir une demeure patricienne qui avait plus de 150 ans. «Le bâtiment était bien conservé mais il fallait moderniser l’intérieur. Erne et ses quatre enfants se mirent à l’œuvre avec passion et un grand souci du détail. Pontisella allie donc vestiges du passé et confort et design moderne.

Erne attache aussi beaucoup d’importance à l’authenticité, et cela également pour les produits locaux. Il y a du fromage de chèvre de son voisin sur la table du petit-déjeuner et du savon de Soglio dans la salle de bains. «Il me tenait à cœur d’avoir une offre qui plaise aux vacanciers et aux autochtones», confie Erne. C’est pour cela que Pontisella n’est pas seulement un B&B mais aussi un centre culturel. Dans la cave voûtée, des expositions, des concerts, des séances de lecture ainsi que diverses manifestations culturelles ont lieu.

pontisella.ch

Texte et images: Isabel Plana

Paru en novembre 2019

Le projet un bref

  • Bed and Breakfast
  • Rénovation du bâtiment
  • Stampa/GR