Parés pour l’avenir

Le nouveau pilier de la famille Adank : les chevaux.

Petra Adank et son mari Patrick ont les animaux dans le sang. Jusqu’à présent c’est le lait des vaches qui assurait leur existence, à l’avenir, la jeune famille du Sertigtal non loin de Davos pourra aussi compter sur l’élevage des chevaux et l’offre d’un pâturage d’été pour des chevaux.

Un legs, que l’Aide Suisse aux Montagnards a reçu, a permis de soutenir une jeune famille de paysans grisons sur le versant gauche de la vallée de Sertig. Alors qu’à cette hauteur on trouve généralement plutôt des pâturages d’estivage, c’est à l’année que les Adank exploitent leur ferme laitière, à 1800 m d’altitude. «Il faut fournir de gros efforts et oser innover, si l’on veut être parés pour l’avenir», déclare avec conviction Patrick Adank, paysan et charpentier. Sa femme Petra, qui bénéficie d’une grande expérience des chevaux, acquiesce. Des paroles qui ne restent pas vaines! Pour s’assurer des revenus complémentaires, les Adank ont décidé de construire une écurie avec enclos. L’élevage des chevaux et une offre de pâturages «de vacances d’été» pour ces animaux, qui trouvent aux alentours de la ferme de bonnes possibilités de galoper et un fourrage de qualité, devraient permettre à ces paysans de se constituer de solides bases économiques pour l’avenir. Récemment un chapitre particulier vient de s’écrire avec la naissance de leur deuxième enfant: Nando.

Selon les vux de la donatrice

Grâce à un travail personnel énorme et à l’investissement de leurs parents et amis, les Adank ont pu réduire le plus possible les frais de construction de l’écurie. Malgré tout, ces derniers dépassaient leur budget. L’Aide Suisse aux Montagnards a donc fourni le complément nécessaire. «L’écurie a fait ses preuves, les chevaux s’y sentent à l’aise et la demande va croissant», déclare Petra Adank, reconnaissante. Le legs qui a permis à l’Aide Suisse aux Montagnards d’aider cette famille provenait d’une ressortissante des Grisons, qui avait déménagé en plaine dans son jeune âge et qui vivait dans la région de Zurich. Elle a légué à l’Aide Suisse aux Montagnards une partie de sa fortune en précisant que le legs devrait servir à venir en aide à des jeunes familles grisonnes.

Paru en mars 2011

Le projet en bref

  • Davos Clavadel/GR